Magazine Le Mensuel

Nº 2948 du vendredi 9 mai 2014

En coulisse

En coulisses

Avril, disent les observateurs, fut le mois du Dr Samir Geagea qui, avec l’annonce de sa candidature, a ouvert la voie à l’échéance présidentielle… Mai sera celui de Michel Aoun: candidature et élection. Si aucun des deux ne réussit une percée l’amenant à la présidence, celle-ci passerait d’un candidat fort à un candidat du consensus. Pour le patriarche Béchara Raï, le président consensuel est le président fort. Au cas où après le 25 mai, date de l’échéance constitutionnelle, la présidence reste vacante, une nouvelle phase sera entamée. On sait comment elle commencera mais non jusqu’où elle peut arriver: sur un compromis, un Doha-2, où serait désigné un chef du gouvernement et du même coup une nouvelle loi électorale? Ou un Taëf-2 et des amendements fondamentaux à la Constitution?

Related

En coulisse

admin@mews

En coulisses

admin@mews

[Copy of] En coulisses

admin@mews

Laisser un commentaire