Magazine Le Mensuel

Nº 2980 du vendredi 19 décembre 2014

En Privé

En privé

Des rapports développant les dangers croissants que représentent les camps de réfugiés syriens, surtout au Nord, sont parvenus à une haute instance politique. Ces camps, notamment ceux implantés dans la plaine du Akkar non loin de la région frontalière, ressemblent aujourd’hui, dans leur majorité, à des ghettos sécuritaires sous contrôle des groupes armés. Les milieux proches de cette instance jugent positive l’attitude du ministre des Affaires sociales, Rachid Derbas, qui a affirmé que «le Liban était prêt à collaborer avec Damas pour rapatrier les réfugiés. Nous voulons faciliter le retour des déplacés dans les régions contrôlées par le régime en coopération avec les institutions internationales et la Syrie. Nous sommes disposés pour cela à établir des centres d’accueil provisoires et à assurer des moyens de transport confortables». Les propositions de Derbas peuvent briser le cycle infernal de l’inflation démographique syrienne au Liban, sans violer la politique de distanciation, mais cette démarche nécessite un soutien politique officiel.

Related

En privé

admin@mews

En privé

admin@mews

En privé

admin@mews

Laisser un commentaire