Magazine Le Mensuel

Nº 2998 du vendredi 24 avril 2015

Banque

Bank Audi. Présente dans douze pays

Déjà présente dans douze pays, Bank Audi poursuit sa stratégie de diversification et d’expansion, véritable moteur de croissance. Magazine fait le point avec le Dr Marwan Barakat, économiste en chef et directeur de la recherche à Bank Audi.
 

Parlez-nous de la stratégie d’expansion à l’étranger de Bank Audi.
La performance de Bank Audi en 2014 confirme, une fois de plus, le bien-fondé de sa stratégie de diversification, qui constitue le moteur de croissance de ses activités malgré la persistance des conditions d’exploitation difficiles. Les profits nets consolidés de Bank Audi ont affiché une croissance de 15% en 2014. En parallèle, l’actif total consolidé a progressé de 15,956%, pour atteindre 42 milliards de dollars à fin décembre 2014. Ainsi, Bank Audi reste la première banque au Liban en termes d’actif total, de dépôts, de crédits et de fonds propres, tout en renforçant son positionnement parmi les 20 plus grandes institutions bancaires arabes.
Partant de là, les fondamentaux de la stratégie de diversification et d’expansion, entamée il y a plus d’une décennie, demeurent intacts. L’objectif-clé est de développer la banque en groupe régional à part entière. Capitalisant sur sa croissance d’activité robuste et sa flexibilité financière élevée, le groupe est à présent apte à poursuivre sa stratégie de croissance rentable basée sur des opportunités alléchantes d’offre de produits et services à la clientèle et favorisant les synergies entre les différents pays et activités. La stratégie de développement de moyen terme repose sur quatre piliers majeurs, à savoir le Liban, l’Egypte, la Turquie et les activités de banque privée.

Quel marché est le plus attractif?
Les quatre piliers majeurs de notre stratégie font tous figure de marché attractif. Pour ce qui est de l’Egypte, la direction compte renforcer son positionnement sur le marché, en particulier à travers des opportunités de croissance inorganique au pays des Pharaons. Fin 2013, la banque a lancé un plan de croissance sur trois ans pour ses opérations égyptiennes, visant à augmenter sa franchise, avec un impact corollaire positif sur la croissance des profits nets. Ce plan a fait suite à la résilience notable de Bank Audi Egypt depuis la première révolution début 2011, avec une croissance de l’actif total et des profits nets de 10% et 26%, accompagnée de consolidation de la qualité des actifs.
La Turquie constitue un marché-clé. La progression robuste réalisée depuis le début des opérations, en novembre 2012, et la croissance anticipée des flux de marchandises, financiers et humains entre la Turquie et les pays arabes en témoignent. La stratégie en Turquie vise à assurer une croissance active des segments de moyennes à grandes entreprises et un développement actif des PME et des segments de crédit aux consommateurs. Le plan repose également sur les synergies avec les différents pays de présence dans la région Mena, et en particulier l’Irak, afin de tirer profit des opportunités de financement transfrontalières.

La région étant en ébullition, prospectez-vous vers d’autres marchés, moins risqués?
La banque explore davantage d’opportunités d’expansion, notamment à Londres, afin de pallier les besoins de la clientèle de banque privée, en Afrique subsaharienne et en Amérique latine.
Pour l’Afrique subsaharienne, l’objectif est de capitaliser sur une franchise existante de 1,9 milliard de dollars à travers 30 pays dans la région (en particulier le Nigeria, la Côte d’Ivoire, la Guinée équatoriale, le Gabon, le Sénégal, l’Angola, le Cameroun et le Congo) et sur la présence d’une large diaspora libanaise, turque et arabe dans ces pays-là.
Pour l’Amérique latine, notre but est de capitaliser sur la présence d’une large diaspora proche-orientale et de lui offrir des services de banque privée. Une telle plateforme devrait compter sur le volume d’affaires généré à présent par l’équipe couvrant l’Amérique latine depuis le Liban et la Suisse, et totalisant 2,1 milliards de dollars en 2014.

Quels sont les types d’implantations privilégiés?
Bank Audi s.a.l. est aujourd’hui présente dans 12 pays via 11 banques et 3 compagnies financières. Outre sa présence historique en France et en Suisse, la banque s’est installée en Jordanie, en Syrie, en Egypte, au Soudan, en Arabie saoudite, au Qatar, aux Emirats arabes unis (bureau représentatif à Abou Dhabi), à Monaco et en Turquie. Elle est en passe d’étendre ses opérations vers l’Irak via un réseau de branches. Bank Audi s.a.l. a obtenu des licences d’exploitation bancaire dans tous les pays de présence, à l’exception de l’Egypte (acquisition de la Cairo Far East Bank) et du Soudan (acquisition de la National Bank of Sudan).

Jenny Saleh

Related

Sur les autoroutes de la blockchain

admin@mews

Ramzi Saboury, directeur commercial de areeba. Paiement électronique et e-commerce

admin@mews

Une gestion appropriée aux moments difficiles

Magazine Le Mensuel

Laisser un commentaire