Magazine Le Mensuel

Nº 2999 du vendredi 1er mai 2015

general

Beiteddine Art Festival 2015. 30 ans au compteur

Lancé en pleine guerre, le Festival international de Beiteddine ne cesse de renouveler le défi de présenter chaque année un programme éclectique, malgré tout, au-delà de la situation du pays, de la région. Pour célébrer ses trente ans d’existence, du chant lyrique, de la pop et de la musique orientale. De quoi ravir tous les goûts.
 

Mercredi 29 juillet
Juan Diego Florez
Invité des plus grandes maisons d’opéra du monde, La Scala de Milan, le Metropolitan Opera House… Juan Diego Florez est l’un des ténors bel cantistes les plus demandés actuellement. Pour la soirée d’inauguration du Beiteddine Art Festival, il sera accompagné de la soprano libanaise Joyce el-Khoury et de l’orchestre philharmonique Gioacchino Rossini, sous la direction de Christopher Franklin. «Juan Diego Florez est l’héritier de Pavarotti», estime The Independent.

Samedi 1er août
David Gray

Ecoulé à plus de 6 millions d’exemplaires, l’album White Ladder, sorti en 1999, ouvre à David Gray les portes du succès international. Considéré comme l’un des meilleurs songwriters pop-folk, et soutenu par des artistes comme Radiohead, Bono, ou Joan Baez qui le considère «comme le plus grand parolier au monde depuis Bob Dylan», l’interprète et compositeur britannique est réputé pour ses prestations scéniques.

Mercredi 5 août
Marcel Khalifeh

Il y a trente ans, il chantait pour la première fois au palais de Beiteddine, dans le cadre du festival tout juste inauguré. Le voilà, trois décennies plus tard, toujours fidèle au rendez-vous, pour retrouver ses fans inconditionnels et marquer l’anniversaire du Beiteddine Art Festival. Accompagné de son oud et de son orchestre Mayadin, il interprétera ses plus grands et mémorables tubes, de Rita wal boundoukiyya à Oummi et tant d’autres encore…

Samedi 8 août
Requiem de Tigran Mansurian

A l’occasion du centenaire du génocide arménien, une soirée spéciale aura lieu au palais de Beiteddine. Au programme: le Ier Requiem arménien composé par Tigran Mansurian, connu également pour la composition de musique de films. Sur scène, les solistes Irina Zakyan et Gurgen Baveyan, accompagnés de l’Orchestre philharmonique national arménien, le chœur de chambre d’Arménie et le chœur de chambre de l’Etat de Hover sous la direction d’Eduard Topchjan.

Mercredi 12 août
Rebecca Ferguson

Elle a fait bien du chemin, Rebecca Ferguson, depuis l’émission X-Factor en 2010 où elle a terminé en deuxième position. Un premier album Heaven écoulé à plus d’un million d’exemplaires, comparée à Aretha Franklin, Nina Simone… elle a décidé de relever un pari audacieux pour son troisième opus: reprendre les classiques de la grande Billie Holiday, ou plus justement tout un album, Lady sings the blues. La promesse d’un concert enrobé de blues.

Vendredi 14 et samedi 15 août
Kadim el-Saher

Indétrônable, ce rendez-vous est devenu une tradition au fil des ans. Kadim el-Saher, la légende vivante de la musique arabe, est de retour au Beiteddine Art Festival pour renouveler ses retrouvailles annuelles avec ses fans, au rythme de ses incontournables tubes.

Jeudi 20, vendredi 21 et samedi 22 août
Bar Farouk

Comédie musicale qui dégage des effluves du Beyrouth d’antan, des années 30 jusqu’aux années 70. Une quinzaine de musiciens, chanteurs, acteurs et danseurs ranimeront l’âge d’or de la capitale, considérée alors comme l’avant-garde de la scène culturelle et artistique du Moyen-Orient. Entre le théâtre populaire et le cabaret, voyage à travers les œuvres de Chouchou, Sabah, Ferial Karim, Omar el-Zeeni…

Jeudi 27 août
Anna Netrebko

Considérée «la diva des débuts du XXIe siècle» par Associated Press, la soprano Anna Netrebko a choisi Beiteddine Art Festival pour sa première performance dans le monde arabe. Elle sera accompagnée de l’Orchestre philharmonique Gioacchino Rossini et comme invité spécial, le ténor Yusuf Eyvazov.

Vendredi 4 septembre
Amal Maher

De sa voix puissante, la célèbre chanteuse égyptienne rend hommage à la diva arabe de tous les temps, Oum Koulthoum.

Nayla Rached
 

Exposition Gibran Khalil Gibran
Comme chaque année, tout au long du festival, le palais de Beiteddine invite ses visiteurs, avant le début du concert, à parcourir son exposition annuelle. Pour la saison 2015, place à l’auteur du Prophète, avec une exposition de ses peintures originales et de ses manuscrits, tirés du Musée Gibran à Bécharré.

Related

Finul. Suspension des déplacements

Léa Salamé. Le parcours fulgurant d’une femme assumée

La population partagée. Le jihad en Syrie divise Tripoli

Laisser un commentaire


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.