Magazine Le Mensuel

Nº 3006 du vendredi 19 juin 2015

En Privé

En privé

Le président Fouad Siniora est pointé du doigt par des sources ministérielles du 8 mars. Il œuvre, disent-elles, à paralyser toute possibilité de dialogue intersunnite. Selon l’ex-ministre, Abdel-Rahim Mrad, la préservation de l’influence des modérés et la lutte contre l’instigation à la confrontation nécessitent un encouragement du dialogue. Une tendance que Mrad a expérimentée lorsqu’il a réussi, avec l’appui égypto-syrien, à rassembler les deux factions de la communauté sunnite autour du cheikh Abdel-Latif Derian, élu mufti de la République. Les sources signalent que l’ex-ministre tente d’obtenir le soutien de la Jamaa islamia, de l’ex-Premier ministre Najib Mikati, de l’ex-député Oussama Saad, de l’Association des projets caritatifs islamiques et d’autres… Le plus enthousiaste qui s’active dans le but de concrétiser ce dialogue est l’ex-député Misbah Ahdab connu pour sa modération. Siniora, lui, craint de perdre les atouts qu’il détient, c’est ce qui a entraîné une certaine tiédeur dans sa relation avec la députée de Saïda, Bahia Hariri, qui appuie tout échange intersunnite. Son fils Ahmad, lors de sa dernière visite au Akkar, a même rencontré Wagih Baarini pour la deuxième fois, après lui avoir rendu visite une première fois à la suite du décès de la mère de ce dernier.

Related

En privé

admin@mews

En privé

admin@mews

En privé

admin@mews

Laisser un commentaire


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.