Magazine Le Mensuel

Nº 3022 du vendredi 9 octobre 2015

  • Accueil
  • general
  • Michael Shikany, acteur d’origine libanaise. De plus en plus sous les projecteurs
general

Michael Shikany, acteur d’origine libanaise. De plus en plus sous les projecteurs

Ses amis de classe lui avaient prédit un succès et une forte chance de réussir. Ils ont eu raison. Michael Shikany est un acteur d’origine libanaise qui a déjà joué, entre autres, dans Taken III et Selma. Il est également actif au Cedar Club d’Atlanta. Magazine l’a rencontré, chez lui, en marge d’un événement organisé par la communauté libanaise aux Etats-Unis.

Dans sa demeure occupée par des Américains d’origine libanaise, Michael Shikany se sent à l’aise. Un seul sujet revient souvent: le Liban, bien qu’il soit obsédé par une région chère: Zahlé. Là où se trouvent ses cousins et où ils sont installés depuis des générations. L’acteur américano-libanais est fier de ses proches, de sa famille libanaise et se dit honoré de faire partie du club et de l’église melkite Saint-John rassemblant beaucoup d’émigrants.
 

2014, l’année charnière
Parler à cet homme, impliqué autant dans la communauté, rappelle à quel point les acteurs qu’on croit souvent injoignables ont vraiment les pieds sur terre. Shikany a traversé un long chemin à Atlanta, où il vit en famille depuis sa jeunesse.
Après avoir obtenu un diplôme en Administration publique de Georgia State, il travaille, durant des années, dans l’industrie vestimentaire. Il entame, par la suite, une carrière dans l’imprimerie. Une expérience qui dure plus de trente ans. Parallèlement à sa vie professionnelle, il chante dans divers pianos-bars, jusqu’au début des années 2000. Là, c’est la révélation. Il décide de se tourner vers le monde théâtral et prend des cours pour devenir comédien. Il joue alors dans plusieurs théâtres locaux et dans des pièces comme Auntie Mame, Footloose, 1776, Bye Bye Birdie, West Wide Story, Willie Wonka, Cabaret… Cette dernière pièce, qui se déroule à Berlin durant la Seconde Guerre mondiale, raconte l’histoire d’un écrivain et sa rencontre avec une artiste de cabaret. Une intrigue secondaire implique Fraulein Schneider et Herr Schultz qui doit prendre une décision difficile au sujet de leur avenir ensemble. Dans cette pièce, Michael Shikany excelle dans le rôle de Schultz. Beaucoup saluent d’ailleurs le lien qu’il a pu établir sur scène avec Schneider.
Outre le théâtre, c’est au cinéma que l’acteur d’origine libanaise commence à vraiment laisser ses marques. Son interprétation de l’archevêque Iakovos dans Selma lui vaut les applaudissements du public. Le film retrace chronologiquement la campagne de Martin Luther King pour obtenir des droits de vote égaux, via la fameuse marche effectuée de Selma jusqu’à Montgomery, en Alabama, en 1965. Nominé aux Oscars, le film est réalisé par Ava DuVernay. La même année, en 2014, Shikany tourne aussi dans Taken III. Ce dernier met en lumière Bryan Mills, ex-agent de gouvernement, accusé d’un assassinat qu’il n’a pas commis. Poursuivi, il tente par tous les moyens de trouver le vrai tueur et de prouver son innocence. Dans ce film, certes, l’acteur joue un tout petit rôle, mais il a eu la chance de tourner une scène avec Forest Whitaker, qui a déjà remporté un Oscar. Enfin, dans Merry Friggin’ Christmas (où a joué pour la dernière fois Robin Williams), Shikany endosse le costume de l’oncle de l’un des personnages principaux. Sa prestation a, une fois de plus, été pour le moins convaincante. De rôle en rôle, l’acteur se fait un nom. C’est le Cedar Club qui en est le plus fier.

 

Pauline Mouhanna, Atlanta

La fierté du Cedar Club
Sur les réseaux sociaux, la majorité des membres commentent la nouvelle. Shikany joue avec des superstars. Pour eux, c’est l’une des figures principales du club qui a réussi dans la cour des grands. En effet, cet acteur est de plus en plus connu. Depuis maintenant de nombreuses années, il organise des événements, publie des revues comme à l’occasion du centenaire de l’association. Il en a également été le président. Une popularité qui ne l’empêche pas cependant d’être accessible.

Related

Samir Kantar. Une vie de résistant une mort en martyr

admin@mews

Beyrouth en danse avec Bipod. Forte présence des artistes arabes

admin@mews

Nassib Nasr, directeur Moyen-Orient d’Apave. Pour la création du Colibac

admin@mews

Laisser un commentaire