Magazine Le Mensuel

Nº 3031 du vendredi 11 décembre 2015

Événement

Les chrétiens des régions limitrophes y restent. Le sud du Liban, un avenir prometteur

Dans le but de renforcer l’infrastructure économique et sociale du sud du pays, une délégation de l’association al-Nawraj, présidée par son fondateur, le Dr Fouad Abou Nader, s’est rendue dans cette région, le 28 novembre dernier, visitant ainsi les villages de la bande frontalière: Aïn Ebel, Debel, Rmeich et Kawzah.
 

D’ici environ deux ans, au moins dix emplois directs seront créés dans la région du Sud grâce à la mise en place d’un projet actuellement en construction. Il s’agit, en effet, d’un monument de 70 mètres de haut, qui sera érigé à Aïn Ebel et qui représentera la Vierge Marie, constituant, dans ce sens, un site important favorisant le développement du tourisme religieux au Liban. La délégation, qui a effectué sa visite au Sud, a également participé à la cérémonie de l’inauguration du stade sportif au village de Debel et s’est réunie avec des délégations, des représentants des villages, des présidents des municipalités et des maires, curés des paroisses, activistes et personnalités éminentes des villages de Rmeich, de Debel, de Alma el-Chaeb et de Aïn Ebel. C’est dans le cadre de cette réunion que le Dr Abou Nader a insisté sur la fermeté et l’enracinement dans la terre et sur l’avenir prometteur des chrétiens, en dépit des crises antérieures et actuelles. Plus encore, outre le côté socioéconomique du projet al-Nawraj, un aperçu sur les crédits personnels fournis par l’association libanaise pour le développement et l’initiation de projets de développement rural a été présenté, les affaires relatives à l’assurance santé pour les établissements et les groupes ont été abordées et les méthodes modernes de la cueillette des olives et leur investissement traitées.
Fondée le 7 mai 2008 dans le cadre d’événements qui ont opposé sunnites et chiites, l’association al-Nawraj s’est fixé pour objectif premier d’empêcher les différentes composantes chrétiennes de participer à ces affrontements, ce qui a permis d’éviter tout débordement. La situation des chrétiens, surtout ceux habitant les régions limitrophes libanaises, est demeurée, depuis, le souci principal de Fouad Abou Nader et de ses compagnons. Ainsi, allant de Kaa à Koussaya et Kawkaba, en passant par Ras-Baalbeck, al-Nawraj parcourt toutes les régions frontalières du pays et fait le point sur les besoins de leurs habitants en matière d’éducation, de santé, d’économie, d’infrastructure, etc. Ayant, jusqu’à présent, œuvré à la concrétisation de maints projets, l’ONG a pu contribuer efficacement au développement et à la consolidation de ces régions, tout en renforçant le sentiment d’appartenance chez les habitants de ces villages. Pour l’association, les chrétiens doivent toujours se positionner en composante essentielle d’une société aussi diversifiée que la nôtre. En passant donc par la construction d’écoles et de dispensaires, par l’aménagement des routes et la création d’opportunités de travail, al-Nawraj se veut une ONG qui encourage les chrétiens du Liban à s’attacher à leur territoire.

 

Natasha Metni

Related

Nassib Lahoud. Trois ans après, toujours présent

admin@mews

Randonnée musicale à Maasser el-Chouf. A l’ombre des Cèdres millénaires

admin@mews

La folle journée Street Art de l’Institut français. Un seul mot d’ordre: s’amuser

admin@mews

Laisser un commentaire