Magazine Le Mensuel

Nº 3031 du vendredi 11 décembre 2015

Expositions

Photomed convie les photographes. «Mettre en valeur la scène photographique libanaise»

En attendant la tenue de la 3e édition de Photomed Liban, qui aura lieu du 20 janvier au 10 février, l’appel à candidature pour le concours de photographie est lancé. Serge Akl, directeur de l’Office du tourisme à Paris et co-organisateur du festival, répond aux questions de Magazine.
 

A qui s’adresse ce concours?
Ce concours s’adresse à toute personne de citoyenneté libanaise et résidant au Liban ayant déjà une bonne pratique de la photographie.

Quels sont les critères auxquels doivent correspondre les participants?
L’idée est que le photographe envoie un portfolio de son travail pour que le jury du concours puisse découvrir son univers. L’idéal est qu’il/elle envoie plusieurs photos d’un même travail.

Quelle est l’importance de ce concours?
Il permet de créer le lien entre le festival et les photographes libanais, qu’ils soient amateurs ou confirmés. Le festival doit être ouvert au dialogue artistique et aux échanges entre artistes étrangers et libanais et, notamment, entre la France et le Liban. Sa fonction est également de faire découvrir de nouveaux talents et rien de mieux pour cela que l’organisation d’un concours en partenariat avec l’Institut français du Liban.

Depuis trois ans déjà que Photomed Liban est né, sentez-vous un enthousiasme de plus en plus croissant de la part des photographes libanais?
Tout à fait, le festival a pris ses marques et construit son identité d’année en année. Nous sentons l’enthousiasme aujourd’hui tout au long de l’année lorsque les partenaires d’un côté, ou les photographes de l’autre, nous demandent la programmation de la prochaine édition, le genre d’ateliers de travail qui vont être organisés ou les artistes qui vont être programmés.
Nous sentons également un intérêt grandissant du public à l’égard de la photographie. Notre hommage au travail des galeries libanaises cette année contribuera, nous l’espérons, à aiguiser cet intérêt!

Mise à part l’opportunité dont bénéficiera le lauréat d’exposer son travail dans le cadre du prochain festival Photomed en France, quels sont les autres intérêts de ce concours?
L’intérêt premier est pour les organisateurs du festival d’avoir une fenêtre d’accès direct aux photographes libanais, qu’ils soient connus ou inconnus, afin de découvrir leurs travaux et élargir leurs connaissances de la photographie libanaise. Cela permet aussi aux photographes libanais d’avoir un accès direct à une exposition internationale avec tout ce que cela peut comporter comme mise en avant dans les médias étrangers.

Et pourquoi avoir voulu créer ce concours?
Ce concours a été créé pour mieux mettre en valeur la scène photographique libanaise.
 

Propos recueillis par Nayla Rached

Appel à candidature
Dans le cadre de son édition libanaise, le festival Photomed organise un concours à l’intention des photographes libanais résidant au Liban. Le gagnant du concours aura l’opportunité d’exposer son travail dans le cadre du prochain festival Photomed en France, en mai 2016. Le 2e prix sera exposé au 2e semestre de 2016 à la galerie de l’Institut français du Liban.
Pour participer, les candidats doivent fournir un portfolio de 15 à 20 images de leur travail, sous format PDF (taille du fichier ne dépassant pas 50 M). Un jury de personnalités du monde de la photographie se réunira pendant le festival à Beyrouth pour désigner le gagnant.
Date limite du dépôt des dossiers: 15 janvier 2016.
Adresse d’envoi: audiovisuel.beyrouth@if-liban.com
www.photomedliban.com

Related

Expositions

admin@mews

Kardecim Beyrut. La Toile du silence

admin@mews

Moustafa Khalidy

admin@mews

Laisser un commentaire