Magazine Le Mensuel

Nº 3049 du vendredi 15 avril 2016

Supplément

Métiers d’avenir. Vers quels domaines se tourner?

Aujourd’hui, ce ne sont plus les mêmes métiers que ceux d’il y a cinquante ans qui priment. Les systèmes ont changé, des spécialisations sont en voie de disparition; d’autres, au contraire, voient le jour et les critères de recrutement suivent de nouvelles normes. Focus sur les principaux secteurs d’activités qui présentent de nouvelles perspectives pour les années à venir.   

L’assurance
Nombreuses sont les opportunités à saisir dans le domaine de l’assurance. Plusieurs recrutements annuels sont offerts dans ce secteur et les offres d’emploi requièrent des compétences et des profils variés. L’accent est surtout mis sur la demande de commerciaux, ce qui se présente comme un avantage pour tous ceux qui ne bénéficient pas de formation spécialisée en assurance, mais qui jouissent d’une expérience commerciale. Les développeurs, data scientists, web analysts et les digital experts pourront aussi profiter de cette demande croissante puisque les compétences digitales sont également fortement recommandées.
 

Les métiers de l’économie verte
La finalité de ces métiers? Mesurer, prévenir, maîtriser et corriger les impacts négatifs et les dommages sur l’environnement, surtout que des problématiques en rapport avec la protection de ce dernier sont de plus en plus soulevées. Etroitement liée à la réparation de la nature, l’économie verte engendre de plus en plus d’emplois dans les domaines de l’entretien d’espaces naturels, de la gestion des eaux usées et des déchets à la construction de bâtiments écologiques, etc. Ce sont surtout les agriculteurs, les ingénieurs, les architectes, les toxicologues, les géologues, les électriciens… qui sont concernés par les métiers de la biodiversité, de la finance, des énergies renouvelables, du tourisme, des transports, etc.

 

L’hôtellerie et la restauration
Avec un accroissement remarquable du pourcentage d’emplois, les secteurs de l’hôtellerie et de la restauration jouissent d’une longue durée de vie. Alors que la restauration occupe la plus grande partie du secteur, l’hôtellerie, elle, est davantage focalisée sur le tourisme, s’ouvrant plus à la clientèle d’affaires et aux touristes étrangers. Les offres d’emploi s’adaptent surtout avec l’apparition de nouveaux modes de consommation et ce sont les métiers concernant les commis de cuisine, les chefs, les serveurs, les chefs de partie, les chefs pâtissiers, les maîtres d’hôtel, les chefs de rang, les barmen, les réceptionnistes, les directeurs d’hôtels ou de restaurants, les chargés de communication… les plus recherchés.

 

L’industrie
Vaste domaine, l’industrie témoigne d’un recrutement qui bat son plein. L’énergie, l’électronique, la mécanique, l’agroalimentaire, l’aéronautique, le naval, les métiers de maintenance et ceux du numérique… Tant de débouchés qui restent des valeurs sûres. Et, écologie oblige, nous assistons de plus en plus à l’émergence d’éco-industries qui recrutent des techniciens et des ingénieurs, notamment dans la gestion des déchets, la prévention des risques industriels et le traitement des eaux usées.

 

Le commerce
Le secteur du commerce n’échappe pas, non plus, à cette vague technologique. Les entreprises qui cherchent toujours à fidéliser leurs clients et à multiplier leurs ventes sont en perpétuel renouvellement: c’est le e-commerce qui voit le jour, créant massivement de nouvelles opportunités d’emplois, puisque la gestion des stocks, des commandes et des litiges nécessite toujours des personnes physiques. Les profils de commerciaux orientés business et international sont très recherchés, d’où l’importance d’être polyglotte.

 

L’informatique
C’est dans ce secteur dynamique à forte évolution technologique que se forgent les métiers de demain. Dans l’informatique, les besoins sont toujours en progression et ce secteur présente l’un des meilleurs chiffres d’insertion professionnelle des jeunes diplômés. Le cloud, le big data, le e-commerce, les applications mobiles, les objets connectés, la cybersécurité sont les locomotives de ce domaine.

Où se faire recruter facilement?
Les métiers qui offrent un grand nombre de postes ne sont pas nécessairement ceux où il vous serait plus facile de trouver un emploi. Il faudra pour cela estimer le nombre de candidats formés pour ce métier, considérer les exigences de l’entreprise qui recrute, etc.

Natasha Metni

Related

LIU. Un nouveau master en génie industriel

admin@mews

Comment choisir son université. Des études adaptées au marché

admin@mews

Futurs universitaires. Quelle institution choisir?

admin@mews

Laisser un commentaire