Magazine Le Mensuel

Nº 3053 du vendredi 13 mai 2016

  • Accueil
  • Culture
  • Beyt el-kottab tient ses 3es rencontres littéraires. Les écrivains face au chaos du monde
Culture

Beyt el-kottab tient ses 3es rencontres littéraires. Les écrivains face au chaos du monde

Vendredi 20 et samedi 21 mai, rendez-vous avec les 3es rencontres littéraires organisées par la Maison internationale des écrivains (MIE) à Beyrouth. Quand les écrivains interrogent le monde et les hommes…

Après ses deux premières rencontres littéraires, Ecrivains entre deux cultures et Poésie et performance – 10 poètes dans la ville, la Maison internationale des écrivains à Beyrouth organise ses troisièmes rencontres: Conflits, migrations, identités: les écrivains face au chaos du monde, qui se dérouleront les 20 et 21 mai, à l’auditorium du Musée Sursock, à Beyrouth.
Au cœur de ces rencontres, les problèmes qui se posent au monde d’aujourd’hui, mais soulevés à partir du regard singulier, libre et jamais convenu des écrivains. Comme le stipule Beyt el-kottab dans un communiqué de presse, «la littérature a de tout temps été le lieu où le devenir des hommes est interrogé et cela ne fait pas exception de nos jours, bien au contraire. La fiction en ce début de siècle, dans tout pays et en toute langue, observe, décrit et questionne ce qui est au cœur des soucis des peuples et des sociétés, et notamment les conflits civils, les migrations qu’ils provoquent et les problèmes des identités dans un monde ouvert, mais toujours réticent aux contacts et aux mélanges».
Espace de rencontre et d’échange, d’ici et d’ailleurs, neuf romanciers se retrouvent à Beyrouth à cette occasion. Max Lobe, Hyam Yared, Madeleine Thien, Kerry Young, Najwa Barakat, Mohamed al-Fakharany, Arno Bertina, Hakan Günday et François Beaune débattront de ces problématiques, liront leurs textes en partage avec des comédiens et dialogueront avec le public. De France, du Canada, de Turquie, de Grande-Bretagne, de Suisse, d’Egypte et du Liban, les œuvres de ces écrivains embrassent une géographie qui va du Cambodge et de la Chine à la Jamaïque et à l’Amérique du Nord, en passant par le Moyen-Orient, l’Europe et l’Afrique.
Par ailleurs, pour la deuxième année consécutive, Beyt el-kottab reçoit un écrivain en résidence à Beyrouth. Après Pierre Parlant l’an passé, c’est le romancier François Beaune qui séjournera dans la capitale libanaise, du 23 mai au 3 juillet 2016, dans le cadre de son projet «Histoires vraies de Méditerranée».

 

Mercerdi 18 mai
18h00: table ronde autour du Caire, Mohamed al-Fakharany (Egypte) et Omar Nagati (Egypte), modératrice: Nadine Touma.
Arab center for architecture, Achrafié.

 

Vendredi 20 mai
17h30: Conflits et amnésies, Max Lobe (Suisse-Cameroun), Hyam Yared (Liban), modératrice: Georgia Makhlouf (en français). Lectures par Kerry Young, Carol Abboud et Mohammad Fayyad.
19h00: La marginalité dans les sociétés arabes, Najwa Barakat (Liban), Mohamed al-Fakharany (Egypte), modérateur: Roula Rached (en arabe). Lectures par Carol Abboud et Mohammad Fayyad.
Musée Sursock.

 

Samedi 21 mai
17h00: Emigration et sociétés métissées, Madeleine Thien (Canada), Kerry Young (Grande-Bretagne), modératrice: Mishka Mojabber Mourani (en anglais). Lectures par Kerry Young, Carol Abboud et Mohammad Fayyad.
18h30: Migrations et violences, Arno Bertina (France) et Hakan Günday (Turquie), modérateur: Charif Majdalani (en français). Lectures par Carol Abboud et Mohammad Fayyad.
Musée Sursock.

 

Mardi 24 mai
17h30: Café littéraire, Arno Bertina et François Beaune, modérateur: Charif Majdalani (en français).
Institut français de Beyrouth.

 

Mercredi 1er juin
Table ronde autour de Tripoli, Jabbour Doueihy, Mosbah Rajab, modératrice: Maha Kayal.
Tripoli (lieu à déterminer).

 

Du 23 mai au 3 juillet
Résidence de François Beaune. Plusieurs interventions sont prévues dont: café littéraire à Saïda le 27 mai; intervention à Zahlé le 31 mai.

 

En parallèle
Avec la participation de la Maison internationale des écrivains à Beyrouth et de Zoukak Sidewalks et à l’initiative de l’Institut français du Liban, un double événement:

Mardi 24 mai:
17h30, à l’Espace des lettres, de l’Institut français de Beyrouth: Café littéraire avec François Beaune (France) et Arno Bertina (France) en français.

Mardi 24 et mercredi 25 mai:
20h30, Théâtre Monnot: La lune dans le puits, mise en scène et interprétée par Grégoire Blanchon, d’après l’œuvre de François Beaune.
«Ceux qui parlent dans ce livre sont moi. J’ai digéré toutes leurs histoires, je les écoute, les réécoute, je me parcours et je retrouve dans l’écho du miroir mes histoires miennes».
Entre décembre 2011 et avril 2013, François Beaune est parti collecter des histoires vraies autour du bassin méditerranéen. De Tanger à Beyrouth, il a choisi d’en retranscrire environ deux cents, dont les siennes, d’en ordonner la matière, au fil des âges de l’existence, depuis l’enfance jusqu’à la mort, telle l’autobiographie imaginaire d’un seul et même individu collectif. La lune dans le puits dessine ainsi l’odyssée insolite, populaire et iconoclaste de celles et ceux qui portent les légendes contemporaines du berceau de l’humanité.

Nayla Rached
 

Billets: 30000 L.L. et 15000 L.L. (tarif étudiants et lycéens): www.antoineticketing.com

 

Related

Sur les cimaises

admin@mews

Inauguration de la fondation «diane». CEECDD Pour une meilleure culture citoyenne

admin@mews

Culture

admin@mews

Laisser un commentaire