Magazine Le Mensuel

Nº 3058 du vendredi 17 juin 2016

En coulisse

En coulisses

Après avoir déclaré, à la veille des élections à Tripoli, que le président Saad Hariri était le leader des sunnites au Liban, l’ambassadeur d’Arabie saoudite, Ali Awad Assiri, s’est repris dans le cadre d’une interview télévisée en disant: «Le président Hariri fait partie des chefs influents sur la scène libanaise. Nous exprimons toujours, à travers les canaux diplomatiques, que ce soit le président de la République ou les Premiers ministres – qu’il s’agisse des présidents Tammam Salam, Saad Hariri, Fouad Siniora ou Najib Mikati – l’attachement du royaume d’Arabie saoudite à garder d’excellentes relations avec le Liban».
Au chapitre des déclarations du ministre Nouhad Machnouk, Assiri a répété que les propos du ministre de l’Intérieur étaient injustifiés.

Related

En coulisses

admin@mews

En coulisse

admin@mews

En coulisses

admin@mews

Laisser un commentaire