Magazine Le Mensuel

Nº 3063 du vendredi 22 juillet 2016

Actualités internationales

Le terrorisme en France. Des attentats sanglants, d’autres déjoués

Attentats de Nice, du Charlie Hebdo, du Bataclan, de l’Hyper Cacher, des Yvelines, de Toulouse… plus de 230 morts dans les attaques, la France est désormais la cible régulière du terrorisme islamiste. Cela ne risque pas de s’améliorer. Le patron des services de renseignements français vient de le confirmer: «La France est le pays le plus menacé d’Europe». Rappel des principaux attentats.

14 juillet 2016
Bain de sang sur la promenade des Anglais à Nice
Un homme au volant d’un camion blanc fonce dans la foule rassemblée sur la promenade des Anglais, pour participer aux festivités du 14 juillet. Le bilan est très lourd: 87 personnes meurent, dont plusieurs enfants, 18 autres personnes sont dans un état grave. Plus d’une centaine de blessés. Le chauffeur du camion, Mohamed Lahouaiej-Bouhlel, un Franco-Tunisien, est abattu. L’Etat islamique revendique l’attentat.

13 juin 2016
Deux policiers assassinés dans leur pavillon des Yvelines
Dans la nuit du 13 au 14 juin, Jean-Baptiste Salvaing, policier de Magnanville (Yvelines) et sa compagne, Jessica Schneider, employée au commissariat de Mantes-la-Jolie, sont assassinés dans leur pavillon. Lui est poignardé devant son domicile, elle est égorgée à l’intérieur du pavillon. L’auteur du meurtre, Larossi Abballa, se réclamait de l’EI. Il est tué par le Raid.

13 novembre 2015
La nuit la plus sanglante de l’année

Avec un bilan de 130 morts et 350 blessés, la nuit du 13 novembre reste la plus sanglante de l’année écoulée. Ce soir-là, trois attaques quasi simultanées sont perpétrées à Paris. A proximité du Stade de France et alors qu’un match oppose la France à l’Allemagne, auquel assiste le président François Hollande, trois kamikazes se font exploser, faisant une victime. Plus tard dans la soirée, des hommes ouvrent le feu sur les terrasses de cafés des Xe et XIe arrondissements de Paris. Deux d’entre eux prennent la fuite, le troisième se fait exploser. Au Bataclan, où 1 500 personnes assistent à un concert Eagles of Death Metal, des terroristes mitraillent le public avant qu’un assaut des forces de l’ordre n’y mette fin et les tue. Un vrai carnage. Les attaques sont revendiquées par l’Etat islamique.

21 août 2015
Tuerie évitée au sein d’un Thalys

Un massacre est évité de justesse dans un Thalys reliant Amsterdam à Paris. Un ressortissant marocain, Ayoub el-Khazzani, est maîtrisé par plusieurs passagers. Deux militaires américains sont blessés, mais aucune mort n’est à déplorer.
 

26 juin 2015
Un patron décapité à Saint-Quentin-Fallavier dans l’Isère

Yassin Salhi, chauffeur-livreur dans une société de transports, décapite son patron et expose sa tête, coiffée d’un drapeau de l’Etat islamique, sur un grillage d’une usine de Saint-Quentin-Fallavier. L’Etat islamique, toujours lui, revendique le crime.

19 avril 2015
Attentat déjoué à Villejuif dans le Val-de-Marne

Un étudiant algérien en informatique est arrêté, soupçonné d’avoir assassiné Aurélie Châtelain, une professeure de fitness de passage dans cette commune de la proche banlieue parisienne. L’homme, Sid Ahmed Glam, planifiait une attaque contre l’église de Villejuif.

9 janvier 2015
Prise d’otages tragique à l’Hyper Cacher

Deux jours après les attentats de Charlie Hebdo, un homme armé, du nom d’Amédy Coulibaly, prend en otage un supermarché cacher de la porte de Vincennes. Le terroriste, qui se revendique de l’Etat islamique, tue quatre personnes. Il sera abattu dans l’assaut du Raid.

7 janvier 2015
Attentat contre Charlie Hebdo

Le 7 janvier au matin, les frères Kouachi, Chérif et Saïd, pénètrent au siège de Charlie Hebdo et abattent à la kalachnikov les dessinateurs Wolinski, Cabu, Charb et Tignous… ainsi que deux policiers. Bilan: 12 morts. Les terroristes seront abattus deux jours plus tard par le GIGN.
 

Danièle Gergès

Pourquoi la France?
Dès 2014, la France a pris part aux opérations aériennes en Irak dans le cadre de la coalition internationale. A l’époque, le porte-parole officiel de l’Etat islamique (EI), Abou Mohammad el-Adnani, invitait les membres de l’organisation terroriste à éliminer, par tous les moyens, les ressortissants des pays membres de cette coalition. Un an plus tard, les forces aériennes françaises sont également déployées en Syrie pour des missions d’observation, dans le but de préparer des frappes contre l’Etat islamique. En juin 2015, Yves Trotignon, spécialiste de la lutte contre le jihadisme en France, expliquait, dans une interview publiée par le quotidien Le Monde: «Nous sommes perçus comme une puissance postcoloniale et le pays de la laïcité connu pour ses débats autour du voile et l’affaire des caricatures. En Europe, la France est donc la principale cible des jihadistes».

Source: Le Monde

Related

Jack Lang, président de l’Ima. La présidentielle libanaise sera évoquée avec l’Iran

admin@mews

l’Adha à La Mecque. Le pèlerinage tourne au drame

admin@mews

Commémoration du 9 mai 1945. Moscou montre ses muscles

admin@mews

Laisser un commentaire