Magazine Le Mensuel

Nº 3064 du vendredi 29 juillet 2016

Sans commentaire

Sans commentaire

«Nous savons tous que si l’Arabie saoudite libérait le Courant du futur, il deviendrait possible d’élire Michel Aoun, qui jouit de l’unanimité nationale, à la présidence de la République, mais elle veut un président qui soit simple employé chez elle comme c’était le cas auparavant».

Nawwaf Moussaoui, député du Hezbollah

Related

Sans commentaire

admin@mews

Sans commentaire

admin@mews

Sans commentaire

admin@mews

Laisser un commentaire