Magazine Le Mensuel

Nº 3075 du vendredi 3 mars 2017

Sport Sport Xtrême

La spéléologie. Sport, tourisme et science

Plus qu’un sport, la spéléologie concerne l’étude des grottes via l’exploration du monde souterrain et comprend parfois de nombreux aspects scientifiques. Hélène Rechmany Maasri, spéléologue de l’Association Libanaise d’Etudes Spéléologiques (ALES), souligne que cette activité est pratiquée au Liban depuis les années 50, période à laquelle débuta activement l’exploration de la grotte de Jeita.
Selon Mme Maasri, qui est journaliste de métier, «le danger est nul pour celui qui connaît les règles, mais comme partout, des accidents peuvent survenir. Avec un impératif toutefois, celui de ne jamais s’aventurer seul dans une grotte, car les risques peuvent alors être nombreux, voire mortels». «L’approche des grottes requiert un entraînement beaucoup moins rigoureux que celui des gouffres, qui nécessitent également l’apprentissage de la progression sur des cordes et des échelles », poursuit la spéléologue aguerrie.
Pratiquante de cette discipline depuis déjà 21 ans, Hélène Rechmany Maasri indique que les clubs de spéléologie, dont l’ALES, organisent régulièrement des séances et des stages d’initiation. «Pour une sortie touristique, il faut juste s’acquitter d’une cotisation symbolique auprès du club qui l’organise. Cependant, toute personne désirant développer son activité devra alors acheter son matériel qui est coûteux, car importé et très spécialisé», précise-t-elle. Certaines grottes sont déjà exploitées au Liban, comme les grottes de Jeita, Ain w Zein, Mebaaj…
D’autres splendeurs souterraines, comme la grotte de Roueiss, non aménagée mais facile d’accès, sont utilisées par les spéléologues pour y organiser des excursions et sorties découvertes.
Par ailleurs, des études scientifiques y sont parfois menées à la demande d’organisations gouvernementales no-tamment, et les rapports sont publiés dans la revue de l’ALES «Spéléorient».

EQUIPEMENT

● Casque obligatoire pour protéger la tête des chocs et fournir la lumière nécessaire à la progression dans ces milieux complètement obscurs.
●  Indispensables, les combinaisons en fibre polaire et semi étanches pour réchauffer le corps et le protéger.
● Bottes anti dérapantes.
● Harnais, delta ou demi-rond, une poignée autobloquante, une pédale, un bloqueur ventral, un descendeur, et des longes.

Mohamed Fawaz

Related

Rallye du Liban. Nouvelle bataille entre Féghali et el-Attiyah

admin@mews

Tournoi de tir Dany Chamoun. Encore une édition réussie

admin@mews

[Copy of] Les Internationaux des Etats-Unis de tennis à Flushing Meadows. Entre jeunes, «vieux»et… «bulldozers»

admin@mews

Laisser un commentaire