Magazine Le Mensuel

Nº 3076 du vendredi 7 avril 2017

Les chiffres

Hôpitaux: pas assez de lits

Entre 2005 et 2015, le nombre de patients admis dans les hôpitaux privés est passé de 550 000 à 850 000 par an. Cette progression est tributaire de plusieurs facteurs, dont celui de la longévité des Libanais. A ceci s’ajoute l’accueil, en 2015, de 65 000 malades syriens et de près de 15 000 Irakiens. Sur la même période, l’augmentation des capacités d’accueil des hôpitaux n’a enregistré qu’une légère hausse, avec un accroissement du nombre de lits de 5%. A cela, deux explications: le manque d’attrait des investisseurs pour ce secteur et l’hésitation des propriétaires de ces établissements de faire un quelconque placement.

Trésorerie défaillante
Le président du syndicat des propriétaires d’hôpitaux privés, Sleiman Haroun, a considéré que la plupart des problèmes du syndicat sont tributaires de la multitude des entités assureurs tierces parties, alors que ce rôle aurait dû être confié exclusivement au ministère de la Santé. D’après lui, chaque entité a son propre mécanisme de paiement et de couverture. Elles ont en commun un problème, celui de la faiblesse de leur trésorerie.

Hospitalisation: Tarifs inchangés
Certains tarifs de soins hospitaliers sont restés inchangés depuis 2000 malgré le taux cumulé de l’inflation depuis 17 ans, se plaignent les directeurs d’hôpitaux    

Ministère de la Santé: Déficit  
Le ministère de la Santé a accusé un déficit du poste des crédits alloués à l’hospitalisation de 200 milliards de L.L., entre 2012 et 2015.

Arriérés FSI
Les arriérés des frais hospitaliers impayés se rapportant aux seules FSI totalisent près de 90 milliards de L.L. pour 2015.

Santé: Chaos  sur le marché de l’emploi
Le ministère de la Santé a accordé des permis de travail à 1 400 médecins, 3 518 infirmiers et 1 453 pharmaciens. Ces permis ont été délivrés en l’absence d’une étude sur les besoins réels en termes d’emploi du secteur de la santé. Ce qui signifie qu’une grande partie de ces personnes qualifiées devront prendre le chemin de l’émigration ou du chômage. En revanche, le secteur industriel peut accueillir des diplômés, à condition que l’Etat l’aide à se moderniser.

Amélioration du secteur extérieur en 2016
Le secteur extérieur a connu en 2016 une amélioration significative de son activité véhiculée par la croissance des flux de fonds, entraînant un excédent de 1,2 milliards de dollars de la balance des paiements, pour la 1ère fois depuis 2010. La croissance des flux d’argent a enregistré 44,2% en 2016 contre une contraction de 25,4% en 2015, passant ainsi de 11,8 milliards de dollars en 2015 à 17 milliards de dollars l’an dernier.

2 365 938 m2
La surface des biens-fonds publics occupés légalement par des agents privés s’élèverait à 2 365 938 m2. Depuis 1992, l’Etat a promulgué 73 décrets portant sur des permis d’occupation de biens fonds-publics maritimes.   

-17%
L’activité de la Bourse de Beyrouth a poursuivi sa tendance baissière en 2017. Le volume des opérations traitées au cours des deux premiers mois de 2017 sur une base cumulative a régressé de 17,38%, s’élevant à 67,28 millions de dollars.

467
Saviez-vous que la promulgation de plusieurs législations financières dans les années 50, y compris la loi sur le secret bancaire, aurait contribué à une progression des dépôts bancaires de 467% entre 1950 et 1961 et à une hausse du nombre d’établissements de crédits de 31 en 1955, à 72 en 1968? L’augmentation des dépôts s’est poursuivie pendant la guerre jusqu’en 2015, lorsque son rythme a commencé à se ralentir.

Related

194 Libanais possèdent plus de 50 millions $

News les chiffres

admin@mews

News les chiffres

admin@mews

Laisser un commentaire