Magazine Le Mensuel

Nº 3086 du vendredi 2 février 2018

Les chiffres

News les chiffres

Aéroport: 17 aiguilleurs au lieu de 120
L’insuffisance du nombre d’aiguilleurs à l’aéroport international Rafic Hariri pourrait provoquer un grave problème de sécurité aérienne. Et pour cause: le nombre actuel en fonction est de 17 alors que la densité des vols nécessite 120 aiguilleurs. Certains parmi les 17 en service ont atteint l’âge de la retraite mais leurs contrats ont été renouvelés. Le gouvernement n’a pas voulu avaliser les résultats du concours du Conseil de la fonction publique, les candidats ayant passé avec succès l’examen appartenant à des communautés religieuses qui battent en brèche le principe de l’équilibre confessionnel dans la répartition des emplois.

Dépenses
Les pouvoirs du super ministre

«Le ministre des ministres est sans nul doute celui des Finances», a déclaré l’ancien vice-gouverneur de la Banque du Liban (BDL), Ghassan Ayache. L’expert financier justifie sa description par le rôle constitutionnel imparti au grand argentier, Ali Hassan Khalil. Ce dernier jouit de prérogatives qui l’autorisent à bloquer le système de dépenses de chaque ministère en refusant de signer les crédits qui lui sont alloués, alors même que le budget de l’Etat a été ratifié par le Parlement.

 

 

 

24 161 $
Le Crédit Suisse a estimé la richesse nette par adulte au Liban à 24 161 $ contre 24 267 $ à fin juin 2017, en recul de 0,4% à fin juin 2016, alors que ce montant a connu un pic en 2007 atteignant 37 111 $. Le Crédit Suisse a défini la richesse nette par adulte en tant que somme de la valeur marchande des actifs financiers et non financiers d’une personne, moins la dette personnelle agrégée, avec des assises non financières principalement constituées de biens immobiliers.

 

Sanctions US: Neutraliser les effets
Selon plusieurs sources, les effets des sanctions financières américaines imposées au Hezbollah ont été neutralisés, du moins au Liban. Le parti et le gouverneur de la Banque du Liban (BDL), Riad Salamé, sont en train de dénouer avec patience et prudence toute nouvelle problématique que posent les développements de la position américaine. Les institutions libanaises ont eu amplement le temps d’absorber par petites doses les effets de la première mesure punitive remontant à 2015, et ceux des mesures qui l’ont suivie en 2017.  

Casino du Liban: 1 050 salariés de trop
Le Casino du Liban, qui est censé être un établissement public dégageant des profits, continue d’enregistrer des pertes. Une des causes de cette mauvaise prestation: le nombre élevé d’employés. Il y aurait un surplus de 1 050 salariés.

 

Liliane Mokbel

Related

800 milliards $. Les dépôts des Libanais en Europe

News les chiffres

admin@mews

News chiffre

admin@mews

Laisser un commentaire