Magazine Le Mensuel

Nº 3093 du vendredi 7 septembre 2018

general Restauration

Le repas idéal. Où petit déjeunerez-vous ce matin?

A l’heure du «manger sain», le premier repas de la journée reprend des couleurs dans l’esprit des consommateurs. Résultat: cafés et restaurants misent de plus en plus sur les menus matinaux.

Le petit déjeuner n’est plus l’apanage des boulangeries ou des fours à manakichs. Les restaurateurs se saisissent à leur tour d’un créneau en pleine croissance. Breakfast Barn a ouvert en mai 2016 à Achrafié. «On a constaté qu’il y avait peu d’endroits spécialisés dans les petits déjeuners. Nous offrons le repas idéal pour commencer la journée», explique Chantal Salloum sa directrice. Le restaurant propose un menu sur mesure 100% organique. «Chacun choisit ce qu’il veut mettre dans son bol ou sur sa tartine. Par exemple, les vegans peuvent opter pour du fromage d’amandes à la place du labneh ou de la mozzarella», poursuit la restauratrice. La grande tendance du moment sont ces bols de lait ou de yaourt garnis de super food, des ingrédients naturels à fortes valeur énergétique. «Au lieu de commander un milk-shake composé d’aliments artificiels avec des produits chimiques, on optera par exemple pour du lait d’amandes mélangé à des fruits secs, des bananes et des graines de shia, des ingrédients beaucoup plus riches en nutriments et de surcroît naturels», détaille Chantal Salloum.
A Hamra, le café Urbanista tourne à un rythme de 50 à 70 couverts tous les matins. La chaîne a élaboré un menu complet destiné au repas le plus important de la journée servi tous les jours de 8h à 12h. «Hamra a toujours été le quartier de Beyrouth le plus animé le matin en raison de la présence d’universités et d’hôpitaux. A titre d’exemple, là bas les fours envoient 5 000 mankouchés par jour. Avant, les gens avaient l’habitude de se retrouver dans des endroits comme le Café de Paris pour lire le journal, remplacés depuis par de nouvelles enseignes. Aujourd’hui, ils vont chez Paul ou à Urbanista. Ça a toujours beaucoup bougé, seules les destinations changent», remarque Maya Bekhazi Noun, membre du conseil d’administration du syndicat des propriétaires de restaurants.
Aux côtés des traditionnels croissants et omelettes, on trouve les ingrédients healthy du moment: avoine, graines, avocats, miel, etc. Pour Sara Chaaban, responsable de développement «c’est justement la prise de conscience quant à la nécessité de renouer avec des habitudes saines qui a poussé les gens à s’intéresser de nouveau au petit déjeuner.» Même constat du côté de Breakfast Barn. «Les gens sont de plus en plus exigeants quant à leur consommation. Parmi nos clients figurent beaucoup de sportifs et de personnes sensibles à leur alimentation. La livraison marche très bien. Certains commandent tous les jours un petit déjeuner à heure fixe, que ce soit chez eux ou au bureau», confie Chantal Salloum.

«On livre des omelettes»
D’après la syndicaliste, la demande pour les produits healthy commence à gagner le marché tout en restant encore assez embryonnaire. «Certes, aujourd’hui, beaucoup d’enseignes vont proposer des produits healthy pour être en accord avec une tendance grandissante, mais les gens continuent de commander des bagels, des brioches et des croissants», nuance-t-elle. «Les consommateurs cherchent avant tout à diversifier le repas du matin. Ils ne veulent plus manger tous les jours une mankouché. Et les nouveaux concepts de petits déjeuners offrent un choix varié. La livraison de petits déjeuners à domicile explose depuis trois ans. Aujourd’hui, on livre même des omelettes, chose impensable il y a quelques années.»

Philippine de Clermont-Tonnerre

Related

Zeina Abi Assy. Une récolte de fonds pour une vraie passion

admin@mews

Anna Netrebko. Diva du bel canto

admin@mews

Groupe Fattal et Unilever. Quatre-vingts ans de partenariat

admin@mews

Laisser un commentaire