Horoscope
Logo

Nº 3089 du vendredi 4 mai 2018

Horoscope

 
  • taille de la police diminution de la taille de police diminution de la taille de police augmentation de la taille de police increase font size
  • A
    De
    Message
    Horoscope
    Bélier N’ayez pas peur de la concurrence. Mercure vous donne la motivation d’entrer dans la compétition avec l’esprit d’un champion. A partir du 17, les relations sur le plan affectif vont devenir apaisées et apaisantes....
  •  
Notez cet article
(0 votes)
A- A+

Bélier
N’ayez pas peur de la concurrence. Mercure vous donne la motivation d’entrer dans la compétition avec l’esprit d’un champion. A partir du 17, les relations sur le plan affectif vont devenir apaisées et apaisantes. Vous allez pouvoir aborder tous les sujets sans risquer de vous fâcher.

 

Taureau
Vous prenez un virage à 180°. Tout se transforme autour de vous, et en bien. Vous allez mettre votre expérience et votre savoir-faire au profit d’un ambitieux, voire exceptionnel, projet. En amour aussi, vous ne tirez que des avantages à tourner la page.  

 

Gémeaux
Les natifs du Gémeaux sont l'un des signes au TOP ce mois-ci. Voici le mois de mai où vos sentiments volent au vent. Célibataire, des soirées festives prêtent à une jolie rencontre. Qui sait si elle ne sera pas décisive? Côté job, les relations sont beaucoup plus apaisées et constructives. 

 

Cancer
Les natifs du Cancer seront l’undes signes les plus favorisés du zodiaque ce mois-ci, grâce à l’entrée le 16 mai d’Uranus en Taureau. Ces idées auxquelles vous pensez, ces projets que vous espérez lancer peuvent enfin se concrétiser. Vous trouvez le soutien dont vous avez besoin pour agir sur le terrain. En amour aussi, tout se transforme au sein des murs. Votre confort s'améliore, et vous adorez ça.

 

Lion
A partir du 17 mai, le Lion doit rimer avec concentration. Vous risquez d’avoir pas mal de papiers à remplir, des dossiers à boucler, que vous feriez bien de régler dans les plus brefs délais si vous voulez éviter des désagréments. En amour, un contentieux que vous pensiez réglé avec quelqu’un de proche, ou de la famille, refait surface et vous agace. 

 

Vierge
Uranus suggère à la Vierge sage de devenir folle si elle veut que sa carrière décolle et s’envole. Rompez avec vos habitudes, brisez les carcans et en avant pour des projets innovants ! A la maison aussi, votre chéri sera ravi de vous voir glisser un grain de fantaisie dans votre vie, de jour… comme de nuit. 

 

Balance
Vous pouvez enfin souffler, et ne plus avoir à affronter de situations compliquées. Raison de plus pour prendre petit à petit votre destin en mains. Pourquoi pas changer de voie professionnelle? D’ailleurs, vous trouverez sur votre chemin des personnes prêtes à vous aiguiller. En amour, si vous êtes célibataire, vous faites une rencontre très agréable.

 

Scorpion
Il y a de la rivalité dans l’air, ou alors des tiraillements intérieurs… Dans le travail, vous visez un poste qui peut être déjà pris, ou convoité par quelqu’un d’autre. D’où votre hésitation à entrer dans la compétition. A priori, vous regretterez moins d’avoir pris votre courage à deux mains pour relever votre défi que de capituler avant même d’avoir essayé. Côté cœur, vous avez besoin de tirer une affaire au clair pour donner votre confiance à votre partenaire. 

 

Sagittaire
Vous prenez votre élan pour aller de l’avant, et mettre les voiles vers une destination inconnue. Elargissez vos compétences, votre champs de vision et votre champs d’action, vous triompherez à coup sûr. En amour, Uranus donne de l’originalité à vos relations. C’est surprenant, mais surtout épatant ! 

 

Capricorne
Mai apparaît comme le mois de la promo: tout ce que vous avez semé dans le passé porte ses fruits. La récolte est payante et abondante. A tel point qu’on vous propose de tenir les rênes d’un projet inattendu, inespéré, et voué au succès. Sentimentalement, une activité sympa consolide votre union. 

 

Verseau
A partir du 17, vous voilà à un carrefour de votre vie avec plusieurs directions à suivre. Laquelle est la meilleure? Avant de vous précipiter, il est recommandé de demander conseil à vos amis et de tirer un enseignement de vos expériences passées pour ne pas commettre les mêmes erreurs. En amour aussi, évitez les scénarios et les plans sur la comète. Adaptez-vous à la situation sur le terrain.

 

Poissons
Nombreux sont ceux qui sont surpris de vous voir réaliser vos ambitions avec une telle détermination. Sous l’influence d’Uranus, vous n’avez rien à perdre et beaucoup à gagner à défendre vos intérêts, sur le terrain. Célibataire: au diable les critères et les préjugés ! Vous remettez votre petit cœur à neuf pour aimer en toute liberté. 

 

Plus dans cette rubrique:

Ecrivez un commentaire

Assurez-vous d’avoir inscrit les informations requises, là où c’est indiqué.

Éditorial
La bombe des réfugiés

Un faisceau d’indices montre que la question des réfugiés syriens sera, dans les mois à venir, une source de tensions entre le Liban et la «communauté internationale». Chaque partie a abattu ses cartes et celles dévoilées par les Nations unies, l’Union européenne et autres «organisations internationales», ne sont pas de bon augure pour les Libanais. Le Haut Commissariat aux Réfugiés (HCR) a mal réagi au retour de 500 Syriens réfugiés à Chébaa dans leur village de Beit Jin. D’un autre côté, la conférence de Bruxelles II, organisée le 25 avril, appelle les pays hôtes à accorder aux réfugiés syriens un statut juridique, une résidence légale et un permis de travail au sein des pays d’accueil.Le chef de l’Etat Michel Aoun a dénoncé les résultats de cette rencontre dont les conclusions mettent «en danger le Liban en proposant une naturalisation voilée des réfugiés syriens», selon un communiqué présidentiel. Le Premier ministre Saad Hariri avait déclaré, dans son intervention, à Bruxelles, que le Liban s’était transformé en un immense camp de réfugiés syriens. «Les tensions entre réfugiés syriens et communautés hôtes se sont accrues, notamment en raison d’une compétition pour les ressources et les emplois», a-t-il dit.Le Liban plaide pour un retour «digne et sûr» des réfugiés syriens, alors que l’Onu et l’UE évoquent un retour «digne, sûr et volontaire». Ce dernier mot de trop traduit un différend fondamental dans l’approche des deux parties. En effet, lorsqu’ils auront obtenu des droits juridiques, légaux, sociaux et économiques, y compris un emploi, l’éducation gratuite (comme c’est actuellement le cas) et des soins de santé, il est fort probable qu’une bonne partie des réfugiés, surtout les plus jeunes qui n’ont pas ou plus d’attaches affectives avec la Syrie, n’envisageront pas de retourner «volontairement» dans leur pays. Cela nous amène à dire que l’approche prônée par la «communauté internationale» est soit irresponsable, soit suspecte. Le Liban accueille, selon les sources de la présidence de la République libanaise, 1,8 millions de Syriens, dont un million enregistré en tant que réfugiés. Nous retiendrons ce dernier chiffre. A l’échelle de la France, c’est l’équivalent de 16 millions de réfugiés, à celle des Etats-Unis, on arrive à 80 millions d’individus. De plus, les pays occidentaux connaissent parfaitement la fragilité des équilibres communautaires sur lesquels repose le système politique libanais et combien il est délicat de maintenir dans de telles conditions un minimum de paix sociale et civile.Le Liban n’a vraiment pas de leçons d’hospitalité et de bienséance à recevoir d’une communauté internationale hypocrite, qui n’a versé jusqu’à présent que 11% de l’aide promise pour le soutenir dans l’accueil des réfugiés, selon Saad Hariri. Il n’a pas non plus d’enseignements à tirer de pays censés être riches et développés, prônant les droits de l’homme, et qui font tout un drame parce qu’ils accueillent chez eux, au compte-goutte et après maints filtres, quelques petits milliers de migrants. Le Liban refuse de trouver une source d’inspiration dans ces pays où se développe un discours raciste et xénophobe qui n’a pas trouvé racine chez nous malgré le gigantisme des problèmes engendrés par la présence d’un nombre effrayant de réfugiés. Le plus grave serait de découvrir, un jour, que l’attitude de la «communauté internationale» s’inscrit en fait dans le cadre d’un plan machiavélique, destiné à modifier la démographie du pays dans l’espoir de changer les rapports de force. Qu’elle soit irresponsable ou suspecte, naïve ou réfléchie, la position des pays occidentaux constitue une menace existentielle pour le Liban. Elle n’est pas la bienvenue et ne le sera jamais. Le chantage au racisme ou à l’aide internationale conditionnée n’y changera rien.                                                                                                                                    


 Paul Khalifeh
   

Santé

La migraine. Bientôt un nouveau traitement
Définie comme étant un état de sensibilité excessive du corps aux stimulations ou aux changements d’environnement intérieurs ou extérieurs, la…

Bannière
Designed and Developed by:   iBaroody
© Magazine.com.lb 2016 All Rights Reserved