Magazine Le Mensuel

Indices

Indices

 

EDL

 

Déficit record en 2012

 

Selon le budget de l’Electricité du Liban (EDL), les comptes de l’office accuseraient en 2012 un déficit record. Dans les détails, les dépenses de l’établissement public devraient croître de 39,54%, l’année prochaine par rapport à l’année en cours, si les prix du pétrole continuaient à augmenter. Quant au déficit global attendu en 2012, il accuserait une hausse de 44,93%, passant de 1,4 milliard de dollars en 2011 à environ 2 milliards de dollarsen 2012, sachant que le budget de l’année prochaine de l’EDL a été élaboré sur base d’un prix du baril du pétrole à 117 dollars, au lieu de 75 précédemment pris en compte dans le calcul des pronostics.Pour cequi est des recettes prévues en 2012, elles ne couvriraient que 35,6% du prix des dérivés pétroliers utilisés pour faire fonctionner les unités électrogènes et ne représenteraient que 25,7% du total des dépenses.

 

Parc automobile

 

36% de véhicules neufs

 

Signe d’une consommation des ménages qui devient graduellement atone, présageant évidemment un recul drastique de la croissance économique, le parc automobile actuel au Liban est formé seulement de 36% de véhicules neufs. Au cours du premier semestre de 2011, les ventes de voitures neuves ont enregistré un recul d’environ 7%, par rapport à la même période de l’année précédente. Malgré une légère amélioration des ventes en juin et en août, le consommateur libanais s’oriente désormais vers les petites voitures, ce qui n’était pas encore le cas dans un passé tout récent.Aujourd’hui, le client potentiel réfléchit  deux fois avant de prendre la décision et pense davantage à sa poche qu’au show-off dont il était dans le temps incontestablement le champion.

 

 

 

Related

Record historique. Les exportations libanaises vers la Syrie

admin@mews

Indices

admin@mews

Immobiler 2010, année record des placements

admin@mews

Laisser un commentaire