Magazine Le Mensuel

Spectacle

Octave et les valeureuses

 

Une fois de plus, Nadine Mokdessi fait fort! Elle met en scène Octave et les valeureuses d’Alberto Lombardo, sur les planches du théâtre Monnot, jusqu’au 1er avril. Une pièce follement drôle, jouée au profit de trois associations: Arcenciel, Lebanese Down Syndrom Association et Irap. Comme toujours, Nadine allie le plaisir à la bonne cause.

 

Quel plaisir de retrouver Nadine Mokdessi et sa troupe pleine d’entrain et d’enthousiasme! Et cette fois-ci, comme toujours d’ailleurs, le rire est garanti au détour de chaque situation, de chaque phrase. Les acteurs sont parfaits et tellement attachants. On les reconnaît, on les attend! Et Mokdessi, on le sait, est perfectionniste. Du coup, la pièce est un véritable chef-d’œuvre, aussi bien du point de vue du jeu des acteurs que de la mise en scène.
De quoi s’agit-il? Octave est un «homme à femmes», comme l’on appelle couramment ce style de «mâles». Entre Sylvie, la cantatrice angoissée, Josy, l’étudiante en quête de sens, Joëlle, la nymphomane, Eliane, la fiancée parfaite, Brigitte, qui lit dans ses pensées, et sa mère qui n’aime pas l’avoir fait, son cœur balance; il ne sait plus où donner de la tête.
Quadragénaire immature, Octave ne pense qu’à plaire. Il ignore complètement les conséquences des sentiments et des désirs qu’il provoque. Il s’étonne toujours, un peu trop tard, de la portée de son attitude et des dommages causés par son incapacité à choisir «la» femme de sa vie. Il se révèle égocentrique, égoïste, ambigu, et son indifférence pousse les femmes à prendre leur destin en main. Octave doit désormais faire face. Il ne va reculer devant rien pour échapper au grand amour. Octave n’est certainement pas un Don Juan classique. Il dit oui parce qu’il ne sait pas dire non. En disant oui à toutes les femmes, il est l’homme de tous les amours, mais surtout de toutes les insouciances. Il se prend ainsi les pieds dans un délicieux piège. Une très belle machine à rire avec Ghada Abdel-Sater, Joe Abi Aad, Léa Abi Nader, Elsa Hage, Diala Gemayel, Alain Hochar, Marie-Paule Lefevre, Josiane Riachi, Karine Tawil et Joëlle Yaacoub. En assistant à cette pièce, vous faites d’une pierre deux coups, puisque l’intégralité des recettes est reversée à des associations caritatives. A ne rater sous aucun prétexte! Christiane Tager Deslandes

 

Bio en bref
Nadine Mokdessi est metteur en scène. Elle a passé cinq ans au Cours Florent à Paris. Elle a suivi des études de mise en scène chez Allegrina Escojido, après un cours préparatoire au conservatoire de Genève. De retour à Beyrouth, elle a monté sa troupe de théâtre. Profondément engagée dans le bénévolat, les recettes des spectacles qu’elle organise contribuent à promouvoir des causes humanitaires.

 

 

Related

Beirut Sepia de Chrystèle Khodr. Cette conteuse aux souvenirs enfilés

admin@mews

Le noir te va si bien. Un tourbillon de fous rires

admin@mews

Spectacle

admin@mews

Laisser un commentaire