Magazine Le Mensuel

EN RAFALE

En rafales

Absence remarquée
Plusieurs acteurs politiques de la majorité étaient aux abonnés absents à la cérémonie organisée au Centre Toufic Tabbara à Beyrouth par Chaker Berjaoui à la mémoire de deux de ses partisans tués dans l’accrochage de Tariq Jdidé.

 

Calicots d’hier
L’Association des Ahbache a accroché des banderoles dans certains quartiers de la capitale saluant le rôle des FSI. Les observateurs ont noté que les calicotsaffichés étaient anciens et remontaient à quelques années.

 

Paresseux
La détérioration de la situation administrative de l’Université libanaise (UL) se poursuit. Dernière preuve en date: l’annulation d’une distribution de diplômes dans l’une des principales facultés de l’UL à cause de la paresse du directeur qui n’avait pas pris la peine de signer tous les diplômes.

Protestataires corrompus
Des voyageurs, qui avaient emprunté la route du nord pour se rendre en Syrie, ont dû payer 40 dollars à un barrage de protestation près de Arida à des Libanais pour qu’ils acceptent de leur ouvrir la route bloquée!
 

Rumeurs infondées
Des sources du Moustaqbal propagent l’information selon laquelle le général Michel Aoun compte remettre en question la légitimité de la première présidence dans le cadre de la table du dialogue, si jamais elle a lieu, en faisant assumer au président la responsabilité de la dégradation ambiante. Des sources aounistes ont tourné en dérision ces rumeurs infondées.

 

Cheikh corrompu
Un homme de religion, connu pour être proche de la majorité, fait l’objet d’un grand scandale financier, administratif et moral. L’homme est arrivé à tromper toutes les parties politiques avec lesquelles il est en contact.

Related

Berry et Siniora

admin@mews

Animatrice peu délicate

admin@mews

Le bey invité à Téhéran

admin@mews

Laisser un commentaire