Magazine Le Mensuel

Nº 2861 du vendredi 7 septembre 2012

Enjeu

Enjeu

L'affaire Sadr
Le ministre des Affaires étrangères, Adnan Mansour, en visite à Nouakchott, a exprimé le souhait de voir la Mauritanie contribuer à l’enquête sur la disparition, en 1978, de l’imam Moussa Sadr en Libye. La présence, dans les prisons mauritaniennes, de l’ex-chef des renseignements libyens, Abdallah el-Senoussi, pourrait permettre d’obtenir des informations précieuses sur les circonstances de la disparition de Moussa Sadr, non résolue depuis 34 ans.
Mansour était arrivé dimanche en Mauritanie pour une visite de travail de trois jours. Il s’est entretenu lundi avec le président mauritanien Mohammad Ould Abdel Aziz avec lequel il a abordé la question. «Nous comptons beaucoup sur les autorités mauritaniennes pour nous aider à ce sujet. (…) Nous continuons à poursuivre les enquêtes sans grand bruit, mais avec la fermeté requise aux fins de parvenir à la vérité» sur cette disparition, a-t-il dit, sans plus de détails.
En août 1978, l’imam Moussa Sadr avait été invité en Libye par le régime de Mouammar Kadhafi. Il était accompagné de son bras droit et d’un journaliste. Depuis lors, les trois hommes n’ont plus donné signe de vie.
 

Related

Enjeu

Bombes à sous-munitions

Enjeu

Laisser un commentaire


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.