Magazine Le Mensuel

Nº 2861 du vendredi 7 septembre 2012

  • Accueil
  • general
  • RALLYE DU LIBAN 2012. Guerre fratricide entre Roger et Abdo Féghali
general

RALLYE DU LIBAN 2012. Guerre fratricide entre Roger et Abdo Féghali

Malgré la situation politique tendue dans le pays, la 35e édition du Rallye du Liban, troisième étape du Championnat du Moyen-Orient, aura bien lieu ce week-end, les 7, 8 et 9 septembre au Mont-Liban, avec la participation d’une trentaine d’équipages dont des étrangers.

Après une série de consultations effectuées par les responsables de l’Automobile et Touring Club du Liban (ATCL) avec le président de la Fédération internationale du sport Automobile (FIA) Jean Todt, il a été décidé de maintenir le rallye placé sous le patronage du président de la République, Michel Sleiman, ce week-end, malgré la tension qui règne dans le pays et la situation grave en Syrie.
Les préparatifs se sont achevés à Kaslik pour le rallye qui compte pour la troisième manche du championnat du Moyen-Orient et la quatrième du championnat du Liban.
La longueur totale de ce rallye organisé par l’ATCL est de 836,76 kilomètres dont 258,60 répartis sur 12 épreuves spéciales. Le Rallye du Liban est la seule épreuve sur asphalte, sur les six courses du Moyen-Orient.
Cependant, si la participation du tenant et recordman du rallye, en l’occurrence Roger Féghali, et de son concurrent direct, son frère cadet Abdo, a été confirmée, le Qatari Nasser al-Attiyah, champion du Moyen-Orient, a annoncé son retrait de la course, conformément aux directives du ministère qatari des Affaires étrangères de ne pas se rendre au Liban.

Les Féghali, candidats sérieux
En l’Absence de Attiah, la bataille risque de tourner vers une affaire familiale, entre Roger Féghali et son frère Abdo, tous deux sérieux candidats au titre, en plus de plusieurs outsiders comme Nicholaï Georgiou et Michel Saleh. Roger sera évidemment présent pour défendre ses lauriers et remporter une dixième victoire historique. L’aîné des Féghali a dominé la saison depuis le début de cette année, terminant à la première place aux rallyes du Printemps, d’Eté et des Cèdres. Par conséquent, il s’impose comme un candidat sérieux à sa propre succession. Fort de sa Ford Fiesta S2000 et de l’expérience de son copilote Joseph Matar, Roger sera l’homme à battre par tous les prétendants. «Nous avons expérimenté la voiture à plusieurs reprises sur asphalte et nous progressons, nous cherchons pendant le rallye à en sortir le meilleur», a affirmé Roger. Il a conclu: «Le Rallye du Liban devient de plus en plus difficile et il faut être prêt à tous les niveaux pour remporter le titre».
De son côté, Abdo dont le Rallye du Liban manque à son palmarès, a acquis une Mini Cooper RRC, pour chercher à détrôner son frère. Avec son copilote depuis 14 ans déjà, Marc Haddad, Abdo mènera la vie dure à son frère. «Battre Roger, le meilleur, sera une tâche difficile, estime Abdo, qui s’est bien préparé à tous les niveaux pour cette bataille fratricide». Il a précisé avoir testé la voiture sur l’asphalte turc, qui est de loin différent de celui du Liban. «La nouvelle voiture est très différente de celles du groupe N, notamment aux niveaux du poids, du moteur et des freins», a-t-il précisé. Terminant deuxième derrière Roger aux rallyes d’Eté et des Cèdres, Abdo estime qu’il est capable de concurrencer son frère et pourquoi pas de le détrôner, grâce notamment au soutien de Red Bull, sponsor principal du pilote libanais.
Quant aux outsiders, il faudra compter avec Nicholaï Georgiou, Michel Saleh et les équipages étrangers qui tenteront de terminer sur le podium et de profiter de toute erreur des Féghali.

Le parcours
Le coup d’envoi du rallye aura lieu en face de la municipalité de Jounié, ce vendredi 7 septembre à 17h30.
La course, qui est étalée sur trois jours et qui est longue de 836,76 km, est divisée en 12 épreuves spéciales (252,60 km) dont 3 ES se tiendront dans la nuit du vendredi, suivies de 3 ES durant la journée de samedi, et pour finir 6 ES le dimanche avec l’arrivée prévue vers 18h30 au parc automobile de l’ATCL.
Voici le parcours du Rallye du Liban publié par l’ATCL:
ES 1 et 4 : Blatt – Torzaya (17,36 km)
ES 2 et 5 : Aïn Aya – Deir Bella (21,40 km)
ES 3 et 6 : Sourate – Bkayaa (28,85 km)
ES 7 et 10 : Zandouka – Bzebdine (17,67 km)
ES 8 et 11 : Kefraya – Barouk (27,90 km)
ES 9 et 12 : Bteghrine – Marj Baskinta (16,12 km).

Mohamed FAWAZ

Les participants
1- Nasser al-Attiyah et Giovanni Bernacchini (Citroën)
2- Misfer Al-Marri et Nicolas Arena (Mitsubishi Lancer Evo IX)
3- Nicholaï Georgiou et Ziad Chéhab (Mitsubishi Lancer Evo IX)
4- Nicolas Amiouni et Chadi Beyrouty (Mitsubishi Lancer Evo X R4)
5- Roger Féghali et Joseph Matar (Ford Fiesta S2000)
6 – Michel Saleh (Mitsubishi Lancer Evo IX)
7- Gilbert Bannout et Joseph Kmeid (Mitsubishi Lancer Evo X)
8- Abdo Féghali et Marc Haddad (Mini Cooper)
9- Khalid Al-Suwaïdi et Nick Beech (Ford Fiesta RRC)
10- Abdel-Aziz Al-Kuwari et Killian Duffy (Mini Cooper)
11- Chafic Boulos et Georges Nader (Mitsubishi Lancer Evo X)
12- Rodrigue Rahi et Samer Sfeir (Mitsubishi Lancer Evo IX)
13- Pas de voiture portant ce numéro
14- Ghassan Khoury et Cathy Derousseaux (Renault Clio R3)
15- Eddy Abou Karam et Elie Mousallem (Mitsubishi Lancer Evo IX )
16- Fadi Hamadeh et Ramy Menhem (Mitsubishi Lancer Evo IX)
17- Robert Aaraj et Sami Awad (Renault Clio R3)
18- Orcun Polat et Ufuk Uluocak (Mitsubishi Lancer Evo IX)
19- Alaa Rachid et Ata Al-Hmoud (Ford Fiesta RRC)
20- Bassel Abou Hamdan et Firas Elias (Renault Clio RS)
21- Hicham Al-Abiad et Sukhoi (Renault Clio RS)
22- Rabih Ayoub et Ricky Rizk (Mitsubishi Lancer Evo IX)
23- Jawad Slim et Vicken Kanledjian (Mitsubishi Lancer Evo X)
24- Nabil Abdel Hak et Dominique Pasquier (Mitsubishi Lancer Evo IX)
25- Béchara Béchir et Béchara Haddad (Renault Clio RS)
26- Emile Khoueiry et Roger Ghosn (Renault Clio RS)
27- Rony Kanaan et Mansour Zakka (Mitsubishi Lancer Evo IX)
28- Emile Abou Karam et Najd Rouhana (Mitsubishi Lancer Evo IX)
29- Ziad Karanouh et Joe Dibeh (Peugeot 207)
30- Chadi Fakih et Akram Chmeit (Renault Clio Sport)
31- Kamal Dergham et Omar Mazkour (Peugeot 206)
32- Imad Mourad et Micky Assaf (Suzuki Swift 1.6)
33- Fadi Hamad et Tarek Melhem (Mitsubishi Lancer Evo VI)
34- Joe Azzi et Roudy Eid (Renault Clio RS)
35- Nadim Halabi et Carlos Hanna (Seat Ibiza GTI 16V).

Classements
Pilotes par victoires
1- Roger Féghali (Liban) 9
2- Mohammed Ben Sulayem (Emirats) 4
3- Jean-Pierre Nasrallah (Liban) 3.

Marques par victoires
1- Renault 7
2- Mitsubishi 5
3- Subaru et Lancia 4
5- Ford 3
6- Toyota 2.

Championnat du Moyen-Orient
1- Khalid Al Suwaïdi (Qatar) 25 points
2- Abdul Aziz Al-Kuwari 25 pts
3- Misfer Al-Marri 25 pts
4- Nicholaï Georgiou (Liban) 25 pts
5- Nasser Saleh Al Attiyah (Qatar) 18 pts.
6- Abdullah Al-Qassimi (Emirats) 18 pts
7- Salah Bin Eidan (Koweït) 12 pts
8- Burcu Cetinkaya (Turquie) 12 pts
9- Meshal Al-Nejadi (Koweït) 8 pts
10- Mshari Al-Thefiri (Koweït) 8 pts.

Related

Le meurtre de Georges Ivanoff. Une enquête qui n’a jamais abouti

A Beyrouth. Les bars à jus ont le vent en poupe

Saad Hariri. Les dessous de la nouvelle dynamique

Laisser un commentaire


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.