Magazine Le Mensuel

Nº 2864 du vendredi 28 septembre 2012

ACCUEIL

Trois questions à Mohammad Kabbara

Des informations ont été publiées sur des menaces d’attentats contre des personnalités, dont trois députés, Ahmad Fatfat, Nohad Machnouk et vous-même…
Ce genre d’intimidation ne nous fait pas peur et nous n’y portons pas une attention particulière. Depuis trois ans que je dénonce le régime syrien et ses actes, même mon équipe ne m’approuvait pas. Quand je parlais du projet du Hezbollah de mettre la main sur tout le Liban, on me blâmait. Aujourd’hui, nous sommes tous sur cette même onde et ces pressions n’influent pas sur nous.

Quelle lecture avez-vous de ces méthodes aujourd’hui? Que pensez-vous de la situation sécuritaire actuelle?
Elles font partie des tentatives de provoquer un conflit entre les Libanais. Les agissements du régime syrien sont multiples dans ce sens. Ses outils au Liban travaillent dans ce but depuis quelques mois. Ils veulent à tout prix créer une situation conflictuelle afin de détourner l’attention des massacres que le régime syrien commet contre son peuple.

Reprochez-vous aux services de sécurité de ne pas vous avoir informé des enquêtes menées dans ce cadre?
Je crois plutôt que tout ce qui se passe dans le pays est bien préparé. Ainsi les Mokdad n’ont pas pu agir sans l’assentiment de la Syrie et du Hezbollah. Ils ont ainsi troublé la sécurité et détruit l’économie. Quand ils leur ont retiré la couverture politique, nous avons vu ce qui s’est passé. D’ailleurs tous les assassinats commis durant ces dernières années portent leur signature et ils n’arrêteront pas de prendre pour cible tous ceux qui veulent instaurer un Etat au Liban.

Arlette Kassas

 

Related

3 questions à Farès Gemayel

admin@mews

3 questions à Rami Rayès

admin@mews

3 questions à Fouad el-Saad

admin@mews

Laisser un commentaire