Magazine Le Mensuel

Nº 2865 du vendredi 5 octobre 2012

Environnement

100 millions de morts à cause du changement climatique

L’organisation humanitaire Dara estime à 100 millions le nombre de victimes du changement climatique de par le monde, à échéance 2030.

Cent millions de décès à l’horizon 2030, c’est la perspective effrayante donnée par l’organisation humanitaire Dara dans son dernier rapport paru le 26 septembre. En cause, les bouleversements climatiques de par le monde. L’organisation a calculé que 5 millions de morts étaient causés par la pollution, les famines et des maladies étroitement liées au changement climatique. Un chiffre qui pourrait encore grimper à 6 millions par an, totalisant ainsi 100 millions de décès à échéance 2030.
Comme souvent, ce sont les pays en voie de développement qui paieront la plus lourde facture humaine, selon Dara, puisqu’ils concentreraient 90% des morts.
L’économie mondiale n’est pas en reste. Selon Dara, les changements climatiques pèseraient également sur le potentiel de croissance de l’économie, qui perdrait ainsi 3,2% en 2030. Selon Jeremy Hobbs, directeur d’Oxfam International, interviewé par l’AFP, «les pertes pour l’agriculture et la pêche pourraient s’élever à plus de 1,2 milliard de dollars par an en 2030, principalement pour les pays les plus pauvres où des millions de gens dépendent de ces activités pour vivre». Selon les calculs de Dara, les Etats-Unis et la Chine, qui figurent en tête du palmarès des pays pollueurs de la planète, verraient eux aussi leur PIB de 2,1% en 2030, tout comme l’Inde, un autre mauvais élève, qui perdrait 5% de croissance. Des perspectives assez inquiétantes pour les faire enfin réagir? Espérons-le.

Jenny Saleh

 

Des poissons plus petits
Le réchauffement des océans entraverait de manière significative la croissance des poissons. Une étude canadienne tire la sonnette d’alarme. En effet, les océans devraient devenir plus chauds et moins oxygénés. Or, c’est l’oxygène contenu dans l’eau qui participe à la croissance des poissons. Dans l’ensemble, le poids maximal moyen des poissons devrait chuter de 14 à 24% entre 2001 et 2050. Ce qui équivaut pour un homme pesant 77 kg, de perdre entre 10 à 18 kg.

Vigilance contre les feux de forêts
Alors que les pluies se font toujours attendre et qu’une chaleur pesante a envahi le pays, l’AFDC, association for the Forest, development and conservation, appelle les citoyens libanais à la vigilance. En effet, jusqu’au mois de novembre, le risque de déclencher des feux de forêts qui dévasteraient des hectares de végétation n’est pas écarté. Aux dires de la l’AFDC, il s’agirait même de la période la plus dangereuse de l’année. Aux automobilistes d’éviter de jeter leurs mégots par la fenêtre et aux autres d’éviter d’allumer des feux de camp n’importe où. Plus d’infos sur http://www.afdc.org.lb

Le 13, déjeuner sur l’herbe
Avis à tous ceux qui souhaitent prendre un bol d’air tout en déjeunant. Rendez-vous leur est donné le 13 octobre avec l’association Beirut Green Project. Le lieu n’est pas encore défini. Les participants peuvent voter sur la page Facebook de l’association pour choisir où ils souhaitent se retrouver pour cette pause-déjeuner au vert. Parmi les choix possibles, Horsh Beirut ou encore les jardins de Sioufi et de Horsh Tabet. A vous de voter ! (Groupe Facebook : Beirut Green Project)

Protégeons nos oiseaux!
L’automne symbolise pour les oiseaux des périodes intenses de migrations et le Liban constitue l’un des couloirs migratoires les plus importants au monde. Pour nombre de chasseurs, l’automne marque le début de la saison. Mais la chasse au Liban souffre du manque d’adoption des pratiques de chasse responsables et durables.
L’association Les amis des oiseaux du Liban organise le 6 octobre à 17 heures, une conférence de sensibilisation donnée par Paul Abi Rached, à Ehmej, une région concernée par le problème. Y participeront les associations BETA, Lebanon Eco Movement, T.E.R.R.E. Liban et la municipalité d’Ehmej. Renseignements et réservations au 05 920 105, ou au 70 259 146 ou 03 746 811.

 

Vous menez des actions pour protéger l’environnement?
Faites-en part à la rédaction de L’Hebdo Magazine qui en informera ses lecteurs.
ecocitoyenmagazine@gmail.com

Related

Plages de rêve ou poubelles à ciel ouvert?

admin@mews

Pollution atmosphérique au Liban. Les automobilistes gravement exposés

admin@mews

Raja Noujaim. Les décharges conduisent à l’incinération

admin@mews

Laisser un commentaire