Magazine Le Mensuel

Nº 2866 du vendredi 12 octobre 2012

general

Affaire Tuéni. Pointé du doigt, le Hezbollah dément

Le Hezbollah a démenti catégoriquement les informations diffusées par la chaîne al-Arabiya sur l’implication des services de renseignements syriens et du Hezbollah dans l’assassinat du député Gebran Tuéni. Il s’agit, dit-il, de «documents falsifiés».
Dans un communiqué, le parti précise que les déclarations des personnalités du 14 mars «se basent sur des documents et des données fabriqués de toutes pièces et dénués de tout fondement». «Cela prouve, jour après jour, que celui qui est passé maître dans l’art de la fraude ne sait que recourir à la falsification», a ajouté le texte. Et de poursuivre: «Il n’y a rien d’étonnant à voir que ceux qui avaient réussi par le passé à fabriquer les faux témoins puissent recourir à des documents dénigrés par leurs alliés mêmes, à leur tête les Qataris et les Turcs, lesquels ont considéré que les documents avancés par al-Arabiya sont mensongers, frauduleux et infondés».
Al-Arabiya avait révélé des documents sur des communications établies entre le Hezbollah et la Syrie portant sur l’élimination des personnalités libanaises opposées au régime syrien. Ces documents portent sur l’implication du régime syrien dans des opérations à l’intérieur du Liban. L’un de ces documents date du 12 décembre 2005. Il est adressé par le directeur des opérations des renseignements syriens, Hassan Abdel- Rahman à Assef Chawkat. Il y est précisé qu’avec l’aide de membres de renseignement du Hezbollah, la mission N° 213 est accomplie avec succès. La chaîne rappelle que ce même jour, une voiture piégée attendait le député libanais Gebran Tuéni sur le chemin qu’il prend  pour se rendre sur son lieu de travail.

A.K.

Related

5es Brilliant Lebanese Awards de la BLC. L’innovation récompensée

admin@mews

Un Cœur pour Philippe. «Le rire est bon pour le cœur»

admin@mews

Le Garden Show. Le rendez-vous du printemps de Beyrouth

admin@mews

Laisser un commentaire