Magazine Le Mensuel

Nº 2867 du vendredi 19 octobre 2012

ECONOMIE

Economie et finance

Electricité
Les navires-générateurs turcs arrivent fin octobre

Le gouverneur de la Banque du Liban, Riad Salamé et le Premier ministre, Najib Mikati, sont d’accord sur le principe que les lois-programmes adossées par le gouvernement représentent le meilleur moyen pour contrecarrer les retombées négatives d’une tendance haussière de l’inflation. Celle-ci serait liée à la progression des dépenses due aux financements des projets de la grille des salaires et de la réhabilitation du secteur de l’énergie.
Le ministre des Finances, Mohammad Safadi, a signé lors de la réunion du Conseil des ministres du 8 octobre 2012, l’ouverture d’un crédit dédié au financement des navires générateurs d’électricité. Ainsi, il a donné le feu vert au démarrage de la première étape de la loi-programme sur la réhabilitation du secteur de l’énergie après dix mois de tergiversations de la part des responsables en raison de calculs politiciens. Cette loi-programme est en principe étalée sur trois ans et son montant total s’élèverait à 1,5 milliard de dollars. Ceci dit, le coût de la production de l’énergie par les navires n’est pas inférieur à celui actuellement en vigueur. L’option des navires a été retenue afin d’écarter le spectre d’un rationnement encore plus draconien du courant en hiver.  
Le Trésor a réussi à assurer un premier acompte à la compagnie turque propriétaire des navires équivalent à 22% du montant global de la transaction qui s’élèverait à 392 millions de dollars sur trois ans, en plus du montant de la location de ces navires pour une période de quatre mois. Les avances du Trésor signées par le ministre Safadi seraient de l’ordre d’environ 89 millions. Les navires sont censés assurer la production de 290 mégawatts, sachant que le coût des dérivés pétroliers pour le fonctionnement de ces navires serait à la charge de l’Etat libanais. 190 MW d’énergie seraient produits à partir de Zouk et 100 MW à partir de Jiyeh.

Une infrastructure dans les normes
L’EDL a souligné qu’en vertu de la décision du Conseil des ministres prise en date du 27/6/2012 portant le numéro 44 et du contrat conclu entre le ministère de l’Energie et de l’Eau et la société Karpowership, des travaux d’infrastructure ont été entrepris conjointement entre les deux parties afin de paver la voie à l’accostage des navires trucs. L’EDL avait ainsi formé trois comités à cet effet.
-Le 1er comité, formé le 10/8/2012, avait été chargé de livrer les sites à la société turque et d’assurer une coordination afin de raccorder les unités de production des navires aux réseaux de l’EDL après que ce comité eut approuvé les études et les plans d’exécution à caractère électrique, mécanique et civil.
-Le 2ème comité, formé en date du 31/8/2012, représente l’EDL. Il est chargé de coordonner avec la société turque pour trancher les mesures exécutoires stipulées dans le cadre de l’accord. Ce comité est également chargé de répartir les missions à accomplir aux différentes directions de l’EDL et d’assurer la correspondance entre les ministères concernés directement par le projet. Cette correspondance est dédiée à l’obtention par le comité des permis nécessaires pour la bonne marche des différentes étapes d’exécution du projet (Les ministères concernés sont entre autres ceux des Finances, de l’Intérieur et des Municipalités, des Travaux publics, du Travail et de l’Environnement).
-Le 3ème comité est celui de la coordination technique. Ce comité, formé en date du 12/9/2012 et qui comprend des représentants de l’EDL et de la société turque, a pour tâche de résoudre les problèmes incidents journaliers d’ordre technique, logistique et financier et ce, au cours des différentes étapes de la mise en place du projet des navires générateurs d’énergie.
Le coût des dérivés pétroliers est à la charge du Trésor libanais alors que le montant de 392 millions de dollars comprend la location, les opérations de fonctionnement et la maintenance.
Si pour le moment, le coût de l’énergie versé par les ménages ne serait pas modifié, le gouvernement aurait au moins eu le mérite d’éviter au pays des heures supplémentaires de rationnement. Les navires devraient accoster au large du littoral libanais à la fin du mois en cours.          

 

LILIANE MOKBEL

 

Related

Mall. ABC Verdun sera opérationnel en 2017

admin@mews

Arabnet. Digital: quelles tendances pour demain?

admin@mews

Cartes de paiement: hausse de 9,2%

admin@mews

Laisser un commentaire