Magazine Le Mensuel

Nº 2887 du vendredi 8 mars 2013

En coulisses

En coulisses

Pendant que les combats en Syrie s’intensifient, et que les grandes puissances cherchent à trouver un mécanisme acceptable pour une sortie de crise, les milieux de l’opposition ont été interpellés par les déclarations respectives du Premier ministre irakien, Nouri el-Maliki et de Sayyed Hassan Nasrallah qui ont, presque simultanément, mis en garde contre l’éclatement d’une fitna entre chiites et sunnites. Alors que le responsable irakien l’a située dans le cas d’un renversement du régime syrien, le secrétaire général du Hezbollah a exprimé sa crainte d’une explosion sur la scène libanaise, insistant sur la nécessité de l’étouffer comme il le fait, mais en rappelant que les tiraillements et provocations ont atteint la ligne rouge. Il a, par ailleurs, appelé les personnes sages et modérées à faire face aux récents développements à Saïda qui visent à entraîner le parti chiite dans la bataille interne, pour le détourner du vrai danger qui guette au Sud. L’opposition estime que c’est un message indirect que Maliki et Nasrallah ont voulu adresser à l’Occident, une sorte d’avertissement sur une possible explosion.

Related

En coulisses

admin@mews

En coulisses

admin@mews

En coulisses

admin@mews

Laisser un commentaire