Magazine Le Mensuel

Nº 2910 du vendredi 16 août 2013

ACCUEIL

3 questions à Farès Gemayel

Najib Mikati a réuni les ambassadeurs de 12 pays. Pourquoi?
Il a rencontré les ambassadeurs des Etats-Unis, d’Espagne, d’Allemagne, de Grande-Bretagne, d’Australie, du Canada, du Danemark, de Norvège, de Suisse, de Turquie, d’Italie et de France, ainsi que des représentants d’instances onusiennes et européennes afin de proposer un nouveau mécanisme d’aide aux réfugiés syriens au Liban en coordination avec la Banque mondiale (BM). Il a demandé à ces pays d’aider le Liban à assumer le lourd fardeau que constitue le grand nombre de réfugiés sur son territoire. Il a aussi mis les ambassadeurs au courant de certaines mesures que le Liban a commencé à appliquer aux frontières avec la Syrie.

En quoi consiste le mécanisme d’aide aux réfugiés?
La conférence du Koweït avait promis une somme d’argent au Liban comme à d’autres pays qui accueillent des réfugiés. Il s’agit de demander aux pays concernés d’honorer cette promesse. Les aides seront distribuées selon les besoins suivant un mécanisme établi en commun entre le Liban et la BM pour plus de garantie.

Mikati a-t-il perçu, au cours de la 
réunion, une volonté d’aider le Liban?
Les ambassadeurs ont exprimé leur compréhension. Ils devront rapporter aux gouvernements de leurs pays la position du Liban et sa demande. Beyrouth a entrepris des contacts avec la BM pour établir le mécanisme le plus tôt possible afin de finaliser l’exécution des mesures à prendre pour gérer la présence des réfugiés au Liban.

Arlette Kassas

 

Related

3 questions à Chakib Cortbaoui.

Trois questions à Marwan Tabet

3 questions à Antonio Hachem.

Laisser un commentaire


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.