Magazine Le Mensuel

Nº 2910 du vendredi 16 août 2013

  • Accueil
  • general
  • Zeina Abi Assy. Une récolte de fonds pour une vraie passion
general

Zeina Abi Assy. Une récolte de fonds pour une vraie passion

Elle s’appelle Zeina Abi Assy. Jeune, dynamique, talentueuse, elle a pu, par sa motivation, poursuivre le master de ses rêves aux Etats-Unis. Comment? En lançant une campagne en ligne permettant à des donateurs du monde entier de financer ses études.
L’idée est originale. Elle pourrait inspirer d’autres étudiants en quête d’un financement de leurs études. A moins que ce soit pour des projets culturels que des demandes de fonds peuvent être entamées en ligne. Cela vous surprend? C’est la réaction qu’a eue au départ Zeina Abi Assy.

La création littéraire
Si on lui avait dit que c’est grâce à l’argent des autres qu’elle viendrait à New York poursuivre ses rêves éducationnels, elle aurait sans doute cru qu’elle rêvait. Et pourtant, cela s’est passé ainsi. Tout a commencé lorsqu’Abi Assy a été admise pour poursuivre un master en écriture à New York au sein d’une prestigieuse université. Elle raconte à Magazine: «Je savais que je n’avais pas les moyens financiers pour m’y rendre. Mais j’étais déterminée à y arriver. J’ai donc réfléchi aux nombreuses possibilités. Le financement grâce à des dons était une excellente option. J’ai hésité au début, parce que je ne savais pas comment il sera perçu. Mais j’ai décidé d’essayer et de prendre le risque». Mais comment cette idée lui a même effleuré l’esprit?

Contribution anonyme
Ce mode de financement est actuellement à la mode, estime Zeina Abi Assy. Elle en a entendu parler grâce à des amis libanais vivant à l’étranger et qui ont fait leurs campagnes pour financer leurs projets. Elle a alors recherché les possibilités de faire sa propre campagne dans le mode éducationnel. Après, tout s’enchaîne. Ayant posté sa campagne sur le site Indiegogo, la plateforme de financement mondiale (voir encadré), elle arrive à récolter, en quelques semaines seulement, la somme demandée. «J’étais vraiment étonnée, dit-elle. Je ne pouvais pas croire que j’étais capable d’atteindre l’objectif fixé. C’était vraiment extraordinaire. La seconde où j’ai lancé la campagne, je ne savais pas quelle direction tout cela allait prendre. Alors, quand je suis arrivée à la fin, j’étais tellement émue».
Les anonymes qui ont apporté leur contribution sont notamment 200 personnes du monde arabe, à 95% de Libanais. Ce qui l’a vraiment encouragée, c’est de voir qu’ils ont trouvé son projet digne d’être soutenu. Maintenant qu’elle a la somme nécessaire, c’est le 12 août qu’elle s’est envolée vers la ville qui ne dort jamais. Ici, elle tentera de trouver d’autres solutions pour financer sa deuxième année.
Mais Zeina est maintenant catégorique: non, elle n’aura pas recours à des étrangers pour financer sa seconde année. Comme si, par politesse, Zeina veut donner la chance à d’autres de mener leurs campagnes. Et c’est déjà fait. Beaucoup ont entamé leurs projets. Pas de doute. Zeina Abi Assy a su leur servir de modèle. Alors, cela vous tente?

Pauline Mouhanna

Sa campagne sur le site
Sur le site Indiegogo, Zeina Abi Assy se 
présente et explique pourquoi elle demande ce financement. Elle étudie le graphic design à l’Université américaine de Beyrouth et la création littéraire. Elle est souvent 
présentée comme une graphiste à cause de son diplôme. Mais sa véritable passion, c’est l’écriture. D’ailleurs, elle est perçue comme une écrivaine par sa famille et ses amis. Elle raconte son désir de poursuivre ses études où elle est admise aux Etats-Unis. Et qu’elle vient «d’une région du monde où les histoires restent inconnues, demeurent dans l’obscurité. Mais ces histoires sont belles et méritent une chance». Les frais de scolarité pour deux ans sont de 50 000 dollars. Mais si elle arrive à recueillir 25 000 dollars, elle sera en mesure de couvrir les frais pour la première année.

Related

Fabius à Beyrouth. La France inquiète pour le Liban

admin@mews

Cigares et République dominicaine. Un blend réputé

admin@mews

La Nuit des musées 2016. Parcourir l’histoire le temps d’une nuit

admin@mews

Laisser un commentaire