Magazine Le Mensuel

Nº 2915 du vendredi 20 septembre 2013

En Privé

En privé

La visite du député Imad el-Hout en Arabie saoudite n’est pas surprenante, les milieux de la Jamaa islamia étant au courant de la profonde relation qui le lie au président Saad Hariri. Le député de Beyrouth, conscient de l’importance de l’appui saoudien à l’action politique sunnite au Liban, cherche à garder une ligne ouverte avec le royaume pour protéger ses partisans dans les pays du Golfe qui ont interdit toute activité des Frères musulmans sur leur territoire. Une source islamiste révèle que le député libanais s’est engagé à appuyer l’Arabie au détriment du Qatar. Elle indique, par ailleurs, que le Liban est devenu l’une des plus importantes scènes de confrontation entre Riyad et Doha. Le Qatar investit d’importantes sommes pour s’attirer les sympathies des forces et de l’opinion publique sunnites au Liban, en Syrie et en Irak au détriment de l’Arabie. Hout était accompagné du cheikh Ahmad el-Omri dont l’influence au sein des Ikhwan à Beyrouth est croissante. La présence de ce dernier en Arabie équivaut à une sorte de rébellion contre son chef, le milliardaire du Qatar d’origine égyptienne, le cheikh Yousef Qardaoui. La Jamaa n’a publié aucun communiqué sur la visite de Hout au royaume wahhabite, contrairement au bureau de presse du député qui a signalé que la visite avait eu lieu en réponse à une invitation du ministère des Affaires étrangères, et que les deux hôtes ont passé en revue avec le vice-ministre des Affaires étrangères saoudien, l’émir Abdel-Aziz Ben Abdallah, la situation locale, la crise syrienne et les développements en Egypte.

Related

En privé

admin@mews

En privé

admin@mews

En privé

admin@mews

Laisser un commentaire