Magazine Le Mensuel

Nº 2915 du vendredi 20 septembre 2013

  • Accueil
  • Santé
  • Les cigarettes électroniques. Potentiellement cancérogènes
Santé

Les cigarettes électroniques. Potentiellement cancérogènes

Les cigarettes électroniques ne seraient pas inoffensives. Elles peuvent émettre des composés potentiellement cancérogènes. Une dizaine de modèles jetables ou rechargeables ont été testés pour arriver à ces conclusions. Des molécules cancérogènes ont été décelées en quantité significative dans les vapeurs des cigarettes électroniques qui n’avaient jamais été mises en évidence jusque-là. Une raison pour mieux les contrôler. Des doses élevées de certains produits peuvent tuer un enfant.

 

L’épilepsie
Le sel en cause

Des chercheurs ont découvert l’influence du sodium sur les neurotransmetteurs du cerveau. Grâce à cette découverte, des médicaments pourront soigner l’épilepsie ou la douleur neuropathique. Le sodium, ingrédient principal du sel alimentaire, est le commutateur unique d’un récepteur de neurotransmetteur du cerveau, responsable de nombreux troubles comme l’épilepsie. Un médicament pourra désactiver ce récepteur et limiter les crises d’épilepsie. Les auteurs de l’étude ont utilisé des simulations informatiques pour comprendre l’influence du sodium sur ce récepteur et parvenir à ces conclusions.



Les hémorragies post-partum
Un lien avec les antidépresseurs

Une récente étude montre un lien entre la prise d’antidépresseurs avant un accouchement et les risques accrus d’hémorragie post-partum. Ce type d’hémorragie est une complication courante. Les femmes ayant consommé des antidépresseurs courraient un risque accru de 47% d’hémorragie post-partum par rapport à celles qui n’ont pas pris d’antidépresseurs. Le risque d’hémorragie post-partum est de 2,8% chez les femmes souffrant de troubles anxieux qui ne sont pas exposées aux antidépresseurs et de 4% chez les utilisatrices de ces médicaments.

L’alcoolisme
Lié aux troubles alimentaires

L’alcoolisme et les troubles du comportement alimentaires partageraient des gènes à risque. Ces gènes sont impliqués à la fois dans les risques d’alcoolisme et de troubles alimentaires. Les personnes alcooliques seraient donc susceptibles d’être boulimiques ou anorexiques et vice-versa. Bien que ces troubles alimentaires soient en général associés aux femmes, ils peuvent aussi concerner des hommes. Il existe une corrélation statistique significative et des facteurs génétiques partagés entre l’alcoolisme et les troubles alimentaires.

Le chant
Aide à moins ronfler?

La pratique régulière du chant renforce les muscles de la gorge et aide à limiter les ronflements nocturnes. Pratiquer le chant vingt minutes par jour diminuerait significativement l’intensité et la récurrence de ces perturbations nocturnes. Le ronflement  est provoqué par un relâchement des muscles de la gorge et du palais qui compromet le passage de l’air. Mais lorsque ce relâchement est supérieur à la normale, il crée des vibrations. La thérapie par le chant aide à renforcer les muscles de la bouche. Au bout de trois mois, les personnes ressentaient moins de ronflements ou d’apnées du sommeil.

La framboise
Riche en vitamine C

La framboise est un fruit à la fois peu calorique et particulièrement riche en vitamine C. Une portion de 100 g fournit 25 mg de vitamine C, soit plus de 20% de l’apport recommandé pour un adulte. Manger des framboises pourrait ainsi augmenter la fertilité des hommes et des femmes grâce notamment aux grandes quantités de vitamine C que ces fruits contiennent. La framboise est également riche en acide folique, en potassium et en fer. Les petites graines contenues dans le fruit apportent des fibres liposolubles utiles contre la constipation. Ce fruit apporte enfin des substances au pouvoir antioxydant largement démontré.

 

NADA JUREIDINI

 

Related

Perturbateurs endocriniens. Une menace mondiale

admin@mews

Bien se nourrir

admin@mews

Les boissons énergisantes. Lien avec des complications cardiaques?

admin@mews

Laisser un commentaire