Magazine Le Mensuel

Nº 2918 du vendredi 11 octobre 2013

Célébration

Les prix Nobel. L’ultime récompense des méconnus

C’est parti pour la saison 2013 des Nobel! La 102e édition s’est ouverte lundi dernier avec l’attribution du prix Nobel de médecine, puis celui de physique et de chimie, suivront ceux de la paix aujourd’hui, de l’économie et enfin de la littérature la semaine prochaine.
 

Le prix Nobel de médecine ouvre généralement la «saison» de la célèbre récompense. Elus chaque année, les lauréats du Nobel reçoivent les prix le 10 décembre, jour de l’anniversaire de la mort d’Alfred Nobel.
Les noms des lauréats du prix Nobel de médecine ont été annoncés au cours d’une conférence à l’Institut Karolinska à Stockholm, en Suède. Les gagnants sont les Américains James Rothman et Randy Schekman et l’Allemand Thomas Südhof, récompensés pour leurs découvertes sur les mécanismes régulant le transport vésiculaire. Leurs travaux permettent d’apporter des réponses à des troubles neurologiques et immunologiques comme le diabète. Quant au prix de physique, il a été décerné au Belge François Englert et au Britannique Peter Higgs, respectivement 80 et 84 ans. Ils ont été honorés pour leurs travaux sur le boson de Higgs: «La découverte théorique d’un mécanisme qui contribue à notre compréhension de l’origine de la masse des particules subatomiques, et qui a récemment été confirmée». Le prix de chimie, lui, a été décerné à Martin Karplus, Michael Levitt et Arieh Warshel. Ils sont récompensés pour le «développement de modèles multi-échelles pour les systèmes chimiques complexes».
Pour les autres prix, les pronostics vont bon train et les paris enflent. Le prix d’économie pourrait être attribué à Sam Peltzman et Richard Posner en récompense de leurs travaux sur la théorie de la régulation. Enfin, le prix Nobel de littérature pourrait être décerné à l’auteur japonais Haruki Murakami dont la popularité a gagné le monde entier notamment avec son dernier roman 1q84 qui s’est vendu à un million d’exemplaires le premier mois de sa commercialisation en 2009.


Le prestigieux Nobel de la paix
Quant au prestigieux Nobel de la paix, il pourrait récompenser Malala Yousafzai, 
16 ans, qui a été blessée à la tête l’an dernier par un coup de feu tiré par des Talibans dérangés par la campagne qu’elle menait pour que les jeunes Pakistanaises aient accès à l’éducation. Mais le principal obstacle à la distinction de Yousafzai est l’âge de la jeune femme. Certains spécialistes redoutent que le poids de cette récompense soit trop lourd à porter pour cette adolescente qui demeure menacée par les Talibans. Si elle remporte le prix, elle deviendrait la plus jeune lauréate de l’histoire des prix Nobel. Elle a aussi contre elle sa popularité. Le prix de la paix a, en effet, pour vocation de médiatiser une cause méconnue. Autre favori: Bradley Manning, l’informateur de Wikileaks. Cet analyste de l’armée américaine a été condamné en août dernier à trente-cinq ans de prison aux Etats-Unis. Selon son comité de soutien, ses révélations ont contribué au retrait des troupes américaines d’Irak. Moins connu, mais tout aussi héroïque: le gynécologue congolais Denis Mukwege. Ce dernier avait dû fuir le Congo fin 2012 après une tentative d’assassinat pour avoir aidé les femmes violées et persécutées. Le cardinal John Olorunfemi Onaiyekan est aussi beaucoup cité pour son rôle dans la transition démocratique au Nigeria. On parle également, de la mère Teresa du Caire, «Mama Maggie» Gobran, une religieuse copte dont l’association vient à la rescousse des plus démunis toutes religions confondues. Toutefois, c’est la Russie qui présente le plus grand nombre de candidats cette année. Trois militantes des droits de l’homme sont citées: Lyudmila Alexeyeva, Svetlanna Gannushkina et Lilya Shibanova. Mais c’est Vladimir Poutine qui pourrait créer la surprise. En effet, le président russe figurerait lui aussi sur la liste de l’Institut Nobel norvégien pour son rôle de pacificateur dans la crise syrienne. Il bénéficie de soutiens même aux Etats-Unis où une pétition appelle le président Barack Obama à lui céder son prix Nobel de la paix 2009.

Christiane Tager Deslandes

Related

Anniversaire. Université Antonine an XVII

admin@mews

41e soirée des César. Un palmarès diversifié

admin@mews

Marchés. Vive la magie de Noël

admin@mews

Laisser un commentaire