Magazine Le Mensuel

Nº 2919 du vendredi 18 octobre 2013

  • Accueil
  • general
  • Contre le cancer du sein. Un ruban rose humain en guise de soutien
general

Contre le cancer du sein. Un ruban rose humain en guise de soutien

Le premier ruban rose humain a été formé à l’Université américaine de Beyrouth (AUB) pour soutenir la campagne de lutte contre le cancer du sein. L’objectif: rappeler «visuellement» aux femmes l’importance de son dépistage précoce. Tous les participants étaient vêtus de rose, symbole de la campagne internationale du cancer du sein.

L’importance du dépistage
Le cancer du sein, un des cancers les plus fréquents chez les femmes, peut être vaincu. Les femmes doivent donc faire les examens nécessaires pour le dépistage précoce d’une éventuelle tumeur. Les objectifs globaux de la campagne de sensibilisation sont de faire parvenir les informations nécessaires, en plus de faciliter le dépistage précoce d’une éventuelle tumeur et assurer les traitements pour que les moyens financiers ne constituent pas un obstacle pour la prise en charge de la maladie. Le dépistage précoce de la tumeur est donc important pour un traitement plus efficace. Cela est aussi susceptible de contribuer à la baisse de la facture de santé. Le cancer du sein est de plus en plus fréquent dans les pays en développement où la majorité des cas sont diagnostiqués à des stades avancés. La mammographie est la seule méthode de dépistage.

Un ruban rose humain
L’initiative d’un ruban rose humain est une manifestation louable de la part des Libanais pour soutenir le message de la campagne de sensibilisation au cancer du sein afin d’encourager un plus grand nombre de femmes à être vigilantes et proactives lorsqu’il s’agit de leur propre santé. Cette campagne est très importante d’autant qu’elle permet de diffuser un message fort, à savoir que le dépistage précoce peut sauver la vie. Il s’agit d’éduquer et d’autonomiser les femmes afin qu’elles prennent soin d’elles-mêmes et les inciter à prendre les mesures nécessaires pour améliorer leur santé.

Des mammographies à tarif réduit
La campagne nationale de sensibilisation au cancer du sein s’étendra sur trois mois, jusqu’au 31 décembre 2013. Au cours de cette période, les femmes pourront bénéficier de mammographies à tarif réduit. Les hôpitaux privés et les centres médicaux participant à la campagne offriront la mammographie au prix réduit de 40000 livres libanaises. Dans les hôpitaux gouvernementaux, les mammographies seront gratuites tout au long de la campagne où il est possible d’appeler au numéro vert 1214. L’équipe responsable répondra aux questions fondamentales liées à la campagne, et orientera les femmes vers le centre de mammographie le plus proche.

L’engagement de Roche
Le mois d’octobre est un mois consacré à la sensibilisation au cancer du sein. Depuis 2002, et tout au long du mois d’octobre, Roche Lebanon s’est engagée envers la campagne nationale de sensibilisation au cancer du sein et envers sa communauté à propager le message «Le dépistage précoce sauve la vie».
Le ministère de la Santé publique a donné le coup d’envoi à la campagne nationale de sensibilisation au cancer du sein 2013 sous le haut patronage et en présence de la Première dame du Liban, Wafa’ Sleiman. L’événement a été organisé en coordination avec le Centre d’excellence du sein à l’Institut Nael K. Bassil pour le cancer à l’AUBMC et la Fondation libanaise du cancer du sein, en collaboration avec Roche Lebanon.

Avis d’expert
Selon le directeur du Centre du sein à l’AUBMC et président de la Fondation libanaise du cancer du sein, le professeur Nagi el-Saghir, le diagnostic du cancer du sein à un stade précoce est curable dans 90 % des cas. Dans ce cas, une ablation totale du sein par voie chirurgicale n’est pas nécessaire. Il en est de même pour les ganglions lymphatiques sous-maxillaires qui ne sont pas entièrement prélevés. Lorsque le cancer du sein est détecté à un stade précoce, il est traité avec une chirurgie mammaire et axillaire partielle, une radiothérapie de courte durée et un nombre moindre de séances de chimiothérapie. L’hormonothérapie et les thérapies ciblées contribuent, elles aussi, à la hausse des taux de guérison.
 

NADA JUREIDINI

 

Related

Subtle Thrills de Randa Ghossoub à Montréal. D’engouement et de plaisir

admin@mews

Nahr el-Bared-Mirza transmet un dossier de 500 pages

admin@mews

Au-delà de «la législation nécessaire». Une crise politique profonde

admin@mews

Laisser un commentaire