Magazine Le Mensuel

Nº 2920 du vendredi 25 octobre 2013

  • Accueil
  • Dossier
  • Bankers Assurance s.a.l. Le secteur vie toujours porteur
Dossier

Bankers Assurance s.a.l. Le secteur vie toujours porteur

Bankers Assurance s.a.l. propose de nombreux produits dans le secteur vie, comme l’explique Raymond Cham, directeur général adjoint – Assurance vie et santé.
 

Comment se porte le secteur vie au Liban?
Le secteur vie représente depuis quatre ans une portion presque invariable de 30% du marché libanais de l’assurance. En 2013, on a observé une croissance de 8% dans ce secteur, contre une croissance de 6% environ du marché global. Avec un taux de croissance moyen de 13% entre 2008 et 2012, le secteur vie peut être considéré comme toujours porteur. La croissance régulière qu’il a connue ces quatre dernières années dépasse en vitesse le taux de croissance de notre PNB. Avec un taux de pénétration de 0,83% au Liban contre un taux moyen de 4% dans les pays occidentaux, et une prime par habitant de 88 dollars contre 996 dollars dans les pays occidentaux, les opportunités qu’il offre sont réelles. Les nouvelles versions des produits assurance retraite proposent des placements dans des fonds d’investissement internationaux, les exposant directement ou indirectement aux mêmes fluctuations. Cependant, ils ont l’avantage d’ouvrir l’accès à ces fonds à des petits portefeuilles, accès jusque-là quasi impossible par le biais des produits proposés par les organismes bancaires et financiers. Ceci dit, il est nécessaire d’examiner la performance de ces fonds d’investissement sur les moyen et long termes, surtout pour les produits retraite qui représentent 58% du marché de l’assurance vie au Liban.

Les Libanais ont-ils conscience de la nécessité de préparer la retraite?
Dans les pays développés, la plupart des systèmes de retraite sont basés sur trois piliers principaux: la Sécurité sociale, assurant l’égalité avec des prestations minimales; les plans de retraite collectifs, gérés par les assureurs pour le compte des employeurs, associations, caisses mutuelles; les plans de retraite complémentaire, contractés par les individus pour compléter leur retraite. Le système de sécurité sociale libanais actuel n’a pas accompagné l’évolution de la configuration sociale et économique du pays. Surtout, il ne répond plus aux exigences nées de l’évolution du taux d’espérance de vie. De plus, l’arrêt de la couverture médicale de la Sécurité sociale au moment de la retraite crée un coût supplémentaire pour le retraité. De ce fait, le Libanais est conscient de l’importance de préparer sa retraite, et il le fait en ayant recours aux solutions proposées par le secteur privé, dont l’assurance vie.
Cependant, la loi libanaise ne permet pas le développement de solutions collectives privées. Elle n’encourage pas, par exemple, les employeurs à créer des plans de retraite collectifs pour leurs salariés. Le seul projet de loi élaboré dans ce sens il y a quinze ans n’est pas encore soumis à l’examen du Parlement.

Lequel de ces secteurs est-il le plus porteur pour votre activité: vie, santé ou retraite?
Avec 33% de parts du marché, le secteur de l’assurance santé prime sans conteste sur ceux de l’assurance vie et retraite, étant donné l’imminence de son besoin en l’absence d’une alternative équivalente proposée par l’Etat.
Mais les résultats de ce secteur sont assez critiques. L’une des raisons étant l’inflation du coût des services médicaux qui augmentent environ tous les ans, dépassant souvent le pouvoir d’achat, sans compter l’augmentation du prix de l’assurance avec l’âge de l’individu. On y ajoute les abus dans l’utilisation de l’assurance santé, ou encore le développement de nouvelles technologies introduisant des procédures coûteuses.

Quels sont les produits que vous proposez pour 2013 dans les trois secteurs?
Bankers propose une série de produits:
Optimum Progress, assurance santé pour individus et familles, avec une couverture complète et des avantages particuliers.
Guardian, assurance individuelle contre les accidents, garantissant une indemnité financière en cas d’invalidité, incapacité et/ou de décès, payable indépendamment de toute autre assurance contractée.
Value Line, assurance vie temporaire, pouvant être convertie en plan d’assurance vie et épargne.
SureCare, offrant une compensation financière en cas de cancer ou de tumeur du cerveau.
Maximizer Family Education Plan, combinant assurance vie et plan d’épargne, pouvant servir à couvrir les frais universitaires des enfants.
Maximizer Retirement Plan, combinant assurance vie et plan d’épargne, permettant de créer un fonds de retraite comme de financer un projet.

Jenny Saleh

Related

Bank Audi s.a.l. Une belle croissance

admin@mews

AXA MIDDLE EAST. Un partenariat assureur-assuré

admin@mews

CEDRE, Rapport McKinsey. Une voie toute tracée pour relancer l’industrie

admin@mews

Laisser un commentaire