Magazine Le Mensuel

Nº 2920 du vendredi 25 octobre 2013

EN RAFALE

Riposte

Des activistes, qui s’occupent de réfugiés syriens à Chtaura, affirment que des maladies de peau et de poitrine s’y propagent et sont mal soignées. Les familles vivent dans une telle misère que nul ne peut imaginer ce qu’il adviendra avec l’approche de l’hiver.

Related

La Fatca au Liban

admin@mews

Otage relâché

admin@mews

Un immeuble à 80 millions $

admin@mews

Laisser un commentaire