Magazine Le Mensuel

Nº 2921 du vendredi 1er novembre 2013

  • Accueil
  • general
  • Les maladies d’allergie. Des taux croissants dans la région
general

Les maladies d’allergie. Des taux croissants dans la région

Selon les experts médicaux réunis pour discuter des taux d’allergie croissants au 
Moyen-Orient, 10% des habitants de la région souffrent d’allergies. La rhinite allergique 
et la conjonctivite allergique sont les deux formes les plus communes. Explications.

Plus de 45% des écoliers libanais souffrent de rhinite allergique. Une allergie qui peut durer toute une saison ou toute l’année. Les éternuements, un écoulement nasal, un picotement des yeux, un larmoiement et même une toux sont les symptômes de la rhinite allergique. La meilleure façon de la prévenir, c’est d’éviter l’allergène qui la déclenche. Non traitée, elle peut dégénérer vers l’asthme. On estime que 80% des asthmatiques présentaient préalablement une rhinite. Une prise en charge précoce permet d’éviter l’aggravation de la maladie et son évolution. Dans le cas de symptômes légers, le traitement consiste à employer des antihistaminiques. S’il est impossible d’éviter l’allergène et que le traitement médical contre la rhinite n’est pas efficace, l’immunothérapie allergénique pourrait être une bonne solution. La conjonctivite allergique ou l’inflammation du tissu contournant les yeux est, pour sa part caractérisée par des paupières gonflées, des yeux rouges avec des picotements et des brûlures. Les personnes qui ont les yeux rouges et souffrent de démangeaisons au début de la saison d’allergie sont atteintes d’une conjonctivite allergique. Les virus et les bactéries se développent dans un œil, puis infectent l’autre œil après deux ou cinq jours. En revanche, si l’irritation ne persiste que dans un œil, il est possible qu’elle soit provoquée par un corps étranger ou une substance chimique. L’application de compresses fraîches ou tièdes et le recours à un collyre (des gouttes dans les yeux) peuvent soulager la conjonctivite virale, alors que les larmes artificielles ou un collyre antihistaminique, soulageront la conjonctivite allergique.
Près de 400 millions de gens au monde souffrent d’allergies, et les deux formes d’allergie les plus communes, la rhinite allergique et la conjonctivite allergique, sont souvent déclenchées par la poussière, les sables ou les moisissures, tous très habituels dans le climat méditerranéen sec du Liban. Des études menées dans la région montrent que les enfants risquent d’être allergiques si l’un ou les deux parents en souffrent également. La probabilité de rhinite allergique pour les enfants se situe entre 50% et 70% lorsque les deux parents en sont atteints. Les habitants de la région y sont plus exposés que d’autres. Selon le Dr Georges Dib, fondateur et président de la Société libanaise pour l’allergie et l’immunologie clinique, les patients allergiques ne réalisent pas souvent que leurs symptômes sont relatifs à l’allergie et c’est un obstacle important les empêchant d’obtenir les diagnostics et les traitements adéquats. D’après le Dr Dib, les allergies sont capables de diminuer la qualité de vie et près de la moitié des patients sont incapables de tolérer leurs symptômes. «Les études ont démontré que ces allergies pourraient affecter la performance académique et la productivité professionnelle. Bon nombre de patients ne se rendent pas compte de l’existence d’une grande variété de traitements effectifs à long terme. Ainsi, les professionnels de santé devraient être familiarisés avec les types de traitements disponibles pour assurer aux patients de meilleurs résultats. Et ce phénomène est d’une importance primordiale notamment avec l’augmentation de la prévalence des allergies dans la région», dit-il.

Nada Jureidini

Les substances allergisantes
Le plus souvent, le rhume des foins est une allergie saisonnière liée à la production de pollen lors de la floraison. Cependant, d’autres substances peuvent provoquer des rhinites allergiques, tels les acariens et leurs déchets, les poils d’animaux ou certaines substances chimiques.

Related

Byblos Bank. L’éducation financière, nouveau pilier de la stratégie RSE

admin@mews

Gouvernement. Le bouclier international

admin@mews

Scandale al-Madina. Retour sur le tapis judiciaire

admin@mews

Laisser un commentaire