Magazine Le Mensuel

Nº 2921 du vendredi 1er novembre 2013

  • Accueil
  • general
  • Otras Miradas. 4e édition du Festival du film ibéro-américain
general

Otras Miradas. 4e édition du Festival du film ibéro-américain

Organisée par l’ambassade d’Espagne et l’institut Cervantès, la 4e édition du Festival du film ibéro-américain, Otras Miradas (Other views), se poursuit jusqu’au 8 novembre, au cinéma Métropolis à l’Empire Sofil.

La 4e édition du Festival du film ibéro-américain a été inaugurée, hier, jeudi 31 octobre, par la projection du film espagnol Mientras Duermes (Sleep tight) de Jaume Balagueró, et qui a permis à son acteur principal Luis Toscar d’être nommé pour un Goya l’an dernier. Et le festival se poursuit, jusqu’au vendredi 8, pour permettre au cinéphile libanais de plonger au cœur du cinéma ibéro-américain, au cœur de sa culture, de sa diversité culturelle et artistique.
Comme chaque année, l’ambassade d’Espagne et l’institut Cervantès, en collaboration avec l’association Métropolis, s’associent à cet effet avec les représentants au Liban de l’Amérique latine et de la péninsule Ibérique: les ambassades d’Argentine, du Brésil, du Chili, de Colombie, du Mexique, de l’Uruguay et du Venezuela, ainsi que les consulats du Salvador, du Portugal et du Pérou. C’est ainsi que, dans le cadre de cette édition, ont été programmés onze films au total dont plusieurs ont été distingués par des récompenses cinématographiques internationales.

Vendredi 1
20h: Días de Vinilo (Vynil days), de Gabriel Nesci – Argentine, 2012; quatre jeunes hommes dans la trentaine dont l’amitié est entremêlée de musique et de femmes.
Samedi 2
20h: Vendo ou Alugo (For sale or rent) de Beste De Paula – Brésil, 2013; l’arrière-grand-mère, la grand-mère, la mère et la fille sont coincées dans une maison luxueuse qu’elles ne peuvent ni vendre ni louer.
22h: El cadáver exquisito (Exquisite Corpse), de Víctor Ruano – Salvador, 2011; un panorama social et onirique d’une région qui se bat entre modernité et tradition.
Dimanche 3
20h: Años después (Years later), de Laura Gárdos Velo – Mexique, 2011; une histoire de réconciliation, de pardon, d’origines, à travers trois générations d’une famille.
22h: Florbela, de Vicente Alves do Ó – Portugal, 2012; avant-gardiste, poète, Florbela se retrouve déchirée entre l’amour de son mari traditionnel et l’effervescence bohémienne de son frère.
Lundi 4
20h: El amor en los tiempos del cólera (Love in the time of cholera), de Mike Newel -Colombie, 2007; basée sur le grand classique de Gabriel García Márquez, l’histoire d’un homme qui attend son unique et vrai amour durant plus de 50 ans.
Mardi 5
20h: Artigas la Redota, de César Charlone – Uruguay, 2011; les destins croisés d’un célèbre peintre, d’un espion et d’un chef politique José Artigas.
Mercredi 6
20h: Mariposa Negra (Black Butterfly), de Francisco J. Lombardi – Pérou, 2006; afin d’éclairer la vérité sur le meurtre de son fiancé, Gabriela pénètre dans le monde trouble des services de renseignements péruviens.
Jeudi 7
20h: Qué pena tu vida, de Nicolás López – Chili, 2010; quelques mois après avoir perdu son boulot et sa petite amie, un homme de 29 ans tente de récupérer son amour, quand il se rend compte qu’elle a rencontré quelqu’un d’autre.
Vendredi 8
20h: El chico que miente (The kid who lies), de Marité Ugas – Venezuela, 2011; un garçon de 13 ans quitte la maison et entame un voyage à travers la côte vénézuélienne. Pour survivre, il enchante ses interlocuteurs en leur racontant des anecdotes tragiques nées de la terre et de son imaginaire.
 

Leila Rihani

Tous les films seront projetés en version originale sous-titrés en anglais.
Billets: 6000 L.L. – Festival pass: 30000 L.L.
www.metropoliscinema.net

 

Related

Adieu Alixa Naff. L’historienne tire sa révérence

admin@mews

Se baigner au Liban. Quels sont les risques?

admin@mews

Journée mondiale du diabète. L’hypoglycémie, un incident sérieux et grave

admin@mews

Laisser un commentaire