Magazine Le Mensuel

Nº 2928 du vendredi 20 décembre 2013

En coulisse

En coulisses

Chaque fois que le secrétaire général du Hezbollah Hassan Nasrallah prend la parole, depuis l’assassinat du président Rafic Hariri, en passant par la guerre de 2006, à ce jour, il annonce aux Libanais détenir des informations de première importance qu’il s’agisse de l’implication des Libanais dans la guerre d’août, des renseignements précieux sur l’attentat qui a coûté la vie au Premier ministre Rafic Hariri ou sur la responsabilité des Saoudiens dans l’explosion de l’ambassade d’Iran à Beyrouth… Or, jusqu’à présent, Nasrallah n’a jamais exhibé une preuve quelconque sur ce qu’il avance. Pour ce qui est de l’ambassade iranienne, il est étonnant que le Hezb qui dit avoir les preuves flagrantes des accusations qu’il avance, ne les ait pas communiquées aux hauts responsables ou à la justice.

Related

En coulisses

admin@mews

En coulisses

admin@mews

En coulisses

admin@mews

Laisser un commentaire