Magazine Le Mensuel

Nº 2929 du vendredi 27 décembre 2013

Moyen-Orient

Moyen-Orient

Inflation en Egypte
Le taux le plus élevé en 4 ans

Le taux d’inflation des prix à la consommation en Egypte a atteint son niveau le plus élevé depuis près de quatre ans, augmentant ainsi les risques d’une instabilité sociale dans le pays. Le taux d’inflation a représenté 13% sur un an en novembre 2013. La Banque centrale a dû baisser à trois reprises les taux d’intérêt d’un total de 150 points de base depuis juillet dernier. L’autorité monétaire a justifié son intervention par le fait de devoir stimuler la croissance économique dans le pays du Nil laquelle n’a enregistré qu’une amélioration de 2,1% de janvier au 30 juin 2013 que par son souci de contenir l’inflation. Début décembre, la Banque centrale égyptienne a entrepris de réviser à la baisse de 50 points la structure des taux d’intérêt et ce, sans avertissement préalable. Selon les statistiques officielles, l’indice des prix des produits alimentaires et de boissons alcoolisées s’est accru de 20% à un rythme annuel, alors que les prix d’un nombre de ces produits sont déjà subventionnés. Dans la conjoncture actuelle, la Banque centrale est coincée dans la mesure où elle tente de réduire le rendement sur la dette souveraine et en même temps stimuler l’économie et maintenir l’inflation sous contrôle. A titre de rappel, 26% des Egyptiens vivent sous le seuil de la pauvreté, alors que le gouvernement est pris en tenaille par un système de subvention dont les dépenses absorbent 1/5 du budget de l’Etat. Ce qui maintient les prix de l’énergie et de certains produits alimentaires, y compris le pain, bien en deçà de leur prix sur le marché. Sachant que le déficit budgétaire a représenté 14% du PIB au 30 juin 2013.

Related

Moyen-Orient

admin@mews

Moyen-Orient

admin@mews

Monde arabe

admin@mews

Laisser un commentaire