Magazine Le Mensuel

Nº 2931 du vendredi 10 janvier 2014

  • Accueil
  • Santé
  • Carence en vitamine B12. Risque de fracture chez les hommes
Santé

Carence en vitamine B12. Risque de fracture chez les hommes

Une carence en vitamine B12 est associée à un risque accru de fracture chez les hommes. Les hommes dont les taux de vitamine B12 sont faibles 
présentent un risque de 70% par rapport aux autres. La région lombaire est la plus touchée, avec une 
augmentation du risque allant jusqu’à 120%. Le rôle de 
supplémentation en vitamine B12 reste cependant à déterminer. Il est conseillé toutefois de traiter cette carence. La vitamine B12 se trouve surtout dans les produits d’origine animale, notamment les abats et les crustacés.

 

Mammographie
Un meilleur diagnostic avec la 3D

La technologie 3D permet de mieux caractériser les lésions bénignes ou malignes du sein, en une seule compression. La majorité des mammographies sont réalisées avec des machines numériques qui nécessitent deux compressions par sein. Mais la tomosynthèse, une nouvelle technologie d’imagerie 3D, permet d’avoir une lecture encore plus précise du tissu mammaire. Elle réduit la superposition des tissus situés dans la zone observée et facilite leur visualisation. Une seule compression par sein sera nécessaire, réduisant ainsi la dose de radiation.

Cranberry
Un aliment de longévité?

Une nouvelle étude menée sur des mouches montre que les propriétés antioxydantes des 
cranberries aideraient à 
prolonger la vie. Les résultats de cette étude, conduite 
uniquement sur des mouches, devront être vérifiés sur les êtres humains. Les 
antioxydants présents dans les cranberries aideraient à lutter contre le vieillissement et à renforcer notre système immunitaire. Ils prolongeraient également l’espérance de vie. Les mouches les plus jeunes ayant ingéré de l’extrait de cranberry vivaient 25% plus longtemps que celles du groupe témoin qui n’ont consommé que du sucre. Et celles qui en ont consommé pendant les phases «milieu de vie» 
et «vieillesse» auraient gagné 30% de longévité.

L’allaitement
Contre les allergies alimentaires

Pour éviter les allergies alimentaires à son enfant, il est recommandé de l’allaiter au moins quatre mois. Cela préserverait l’organisme du nourrisson de l’exposition aux allergènes. L’âge de 17 semaines constitue un tournant. Avant cette date, introduire des aliments solides augmente le risque d’allergie. L’allaitement ne prévient pas l’apparition d’allergies, mais il ne modifie pas l’immunité de l’enfant, contrairement à de nombreux autres aliments. Donner conjointement du lait maternel et du lait de vache protège également du développement d’allergies alimentaires.

Le vaccin contre 
la grippe
Moins efficace chez les hommes?

Le vaccin contre la grippe se révèle moins efficace chez les hommes que chez les femmes. Ce serait dû à la testostérone qui régulerait le système immunitaire et limiterait les réactions excessives. La réponse immunitaire à la suite de la vaccination contre la grippe est plus importante chez les femmes que chez les hommes, selon des chercheurs. Ils ont noté cependant que chez les hommes ayant un niveau de testostérone peu élevé, la réaction des anticorps a été plus ou moins comparable à celle des femmes.

Des électrochocs
Pour effacer les mauvais souvenirs?

Une partie des souvenirs de plusieurs patients a été effacée en leur faisant subir une thérapie à base d’électrochocs. Soulager les personnes victimes de souvenirs traumatiques est l’objectif de cette recherche. Selon les scientifiques, la technique consiste à délivrer par petites impulsions un courant électrique d’intensité variable au cerveau par l’intermédiaire d’électrodes placées sur la tête. Ceci en combinaison avec une anesthésie générale et des médicaments destinés à détendre les muscles.

 

Nada Jureidini

Related

Infos santé

admin@mews

Le Pr Antoine Boustany, président de l’Ordre des médecins. L’urgence d’agir avant la catastrophe

admin@mews

Un cœur en 3D pour détecter l’arythmie

admin@mews

Laisser un commentaire