Magazine Le Mensuel

Nº 2933 du vendredi 24 janvier 2014

Diaspora

Maria Daou. La courtière libano-new-yorkaise qui a fait du chemin

C’est l’une des courtières les plus respectées de New York. Elle adule Manhattan qui le lui rend bien. Mais Maria Daou n’a rien oublié de son Liban. L’histoire de cette jeune femme est étalée dans la presse real estate américaine. Retour sur sa carrière qui devrait inspirer bien de jeunes gens.
 

Ne vous attendez pas à des déclarations choc, ni à ce qu’elle oublie ses origines. Maria Daou parle délicatement de sa vie au Liban.
Née en 1971, elle a 4 ans quand la guerre éclate. Son père, une personnalité de la télévision, déménage avec sa famille et s’installe à Byblos, où la jeune fille grandit avec ses cinq frères et sœurs. Malgré les bombes, le chaos et l’instabilité, Maria raconte dans la presse américaine son enfance heureuse. «Les fruits de son père, l’habitude de jouer près des vieilles ruines romaines. Et des gens attachés à la vie. Si une voiture piégée explose, les magasins ouvrent de nouveau le lendemain». Après Byblos, elle se rend à Beyrouth pour étudier à l’Université américaine. Mais la situation sécuritaire est très instable. Il fallait trouver une issue. Sa mère étant new-yorkaise, la famille décide que les enfants devraient poursuivre leurs études aux Etats-Unis près de leurs grands-parents maternels. C’est ici que Maria s’installe en 1988. Elle poursuit des études en psychologie et en pré-médecine et travaille en tant que chercheuse pendant trois ans après avoir obtenu son diplôme. Mais elle se rend compte vite que travailler auprès d’un laboratoire n’était pas fait pour elle. Passionnée par la cuisine, elle se dit que c’est le moment de devenir chef. Elle sera ainsi chef pâtissière durant plusieurs années. Le hic, c’est que cela lui rapporte peu financièrement. Après son mariage et son premier enfant, elle décide de tenter le métier de courtière. En 1999, elle rejoint Warburg Realty. Et, depuis, la jeune femme excelle dans cette voie. Elle est actuellement au top 10 des meilleurs agents de cette entreprise.
Le secret de son succès? Cela est sans doute lié à diverses raisons. D’abord, Maria adore son travail qui, flexible, lui donne du temps libre. Il lui permet d’être plus longtemps avec ses trois enfants. L’autre raison c’est qu’elle a le contact facile avec les clients qui respectent une courtière sachant s’exprimer en trois langues. Aussi, à Warburg Realty, on parle de son amour de la culture et de la nourriture new-yorkaises, ce qui est bien perçu dans son travail. Son  engagement et sa passion pour la ville mettent ses clients à l’aise. Ces derniers apprécient également son attitude chaleureuse et son immense savoir-faire.
Maria a déjà vendu des appartements et des maisons partout à Manhattan. Son record personnel est indéniablement la vente d’un appartement de dix-huit millions de dollars à un milliardaire étranger. Un tiers de sa clientèle est composé d’acheteurs internationaux. Des clients avec qui la jeune femme établit des relations d’amitié même après la fin de son travail. Pas de doute, dans son métier, Maria Daou est une fierté nationale. 

Pauline Mouhanna, Illinois, états-Unis

L’autre regard sur le Big Apple
Sur le site web de Warburg Realty, 
notamment sur la page de Maria Daou, on peut trouver un blog sur lequel elle relate surtout ses expériences culinaires et même parfois des recettes. Si vous avez envie de poser un nouveau regard sur cette grande ville des Etats-Unis, n’hésitez pas à vous rendre sur cette page:
http://www.warburgrealty.com/blog/?p=866

Related

Radwan Ghazi Moumneh. Silence… le rythme l’habite

admin@mews

John Ellem. Un Arabe représentant de la West Virginia

admin@mews

Le rapport de Conciliation Resources. Pour une paix positive au Liban

admin@mews

Laisser un commentaire