Magazine Le Mensuel

Nº 2937 du vendredi 21 février 2014

Dossier

BankMed. Pour un Liban plus vert

Conscient de son rôle dans la société, BankMed s’engage pour le développement durable et l’environnement.
 

Depuis longtemps, BankMed a choisi de jouer un rôle essentiel dans la société libanaise. La banque est consciente qu’une approche responsable de ses  activités est le meilleur garant de sa viabilité à long terme. Cette démarche a permis à BankMed de se distinguer sur le marché à travers les activités sociales et environnementales qu’elle soutient et entreprend. La stratégie, en matière de responsabilité sociale de BankMed, vise le développement socioéconomique de la société tout en ciblant particulièrement cinq catégories: l’environnement, la jeunesse, l’éducation, le sport et la culture. Les activités en matière RSE se sont d’ailleurs avérées fructueuses au fil des années, tant pour la banque que pour le grand public.
Véritable fer de lance des activités de RSE, le programme Happy Planet est devenu le fer de lance de BankMed dans ce domaine. Depuis cinq ans, ce programme, dont l’objectif principal est de développer et d’améliorer l’environnement au Liban pour en faire un pays plus propre et plus vert, a trouvé un écho formidable auprès du grand public. Cette initiative a connu un grand succès grâce à des partenariats établis avec des ONG (organisations non gouvernementales) libanaises et internationales, ainsi qu’avec des organismes gouvernementaux nationaux ou étrangers, ou encore avec des étudiants, des écoles et des médias libanais. Happy Planet a été également soutenu par les employés de BankMed et ses clients.
Le BankMed Green Committee a conclu plusieurs partenariats, dans le cadre de sa stratégie RSE, avec d’autres acteurs de développement durable. Ainsi, le 30 avril 2012, BankMed a signé un protocole d’accord avec le Pnud portant sur le développement rural durable. Cet accord comporte une série d’initiatives, en application du volet Pour un environnement durable qui figure dans les Objectifs du Millénaire pour le Développement. BankMed et le Pnud ont été partenaires dans des campagnes de sensibilisation et promu l’efficacité énergétique ou encore les énergies renouvelables.
Le protocole d’accord va encore plus loin. Il prévoit, en 2014, la création d’éco-villages au Liban, avec l’objectif de réaliser des économies d’énergie et de réduire la consommation d’eau. Un projet pilote a été retenu et servira de modèle pour développer et encourager de telles pratiques. Il inclut la mise en place de plusieurs actions respectueuses de l’environnement, comme le développement d’un éclairage éco-environnemental, la maîtrise de la consommation de l’eau ou encore la gestion et la réduction des déchets.
Le représentant du Pnud au Liban, Robert Watkins, souligne à ce propos: «Ce partenariat avec le secteur privé, en particulier avec BankMed, enverra un message très fort au Liban que ce n’est pas uniquement la communauté internationale, mais aussi les Libanais qui œuvrent pour un meilleur environnement».
En 2014, BankMed poursuivra son engagement de RSE, Happy Planet, avec par exemple le lancement de la Greenest School et de Green Student Competition, afin de sensibiliser les étudiants, et plus particulièrement la jeunesse libanaise, à leur responsabilité dans la préservation d’un environnement sain. Un certain nombre d’écoles seront choisies pour participer à ce concours, dont le thème sera La réduction de l’impact de l’école sur l’environnement. Les établissements devront exposer les efforts concrets entrepris pour réduire leur impact sur l’environnement tout au long de la durée de la compétition, via des activités écologiques. Les écoles doivent soumettre à cette fin des projets relatifs aux économies d’énergie, à la réduction des déchets, à la prévention de la déforestation, ainsi que les méthodes employées pour sensibiliser efficacement les jeunes. Il s’agira aussi pour les écoles de montrer comment elles encouragent leurs élèves à adopter un comportement respectueux de l’environnement. Les établissements devront aussi leur expliquer les dangers du réchauffement climatique, de la déforestation, et mettre en évidence les valeurs vertes et leur importance pour notre patrimoine culturel. Autrement dit, un réel engagement de l’école sera exigé, si elle veut obtenir le prix Lebanon’s Greenest School.
Les étudiants qui concourront pour la  Green Student Competition sont invités à créer des dessins assortis de slogans qui mettent en lumière l’importance des arbres dans notre vie quotidienne afin d’encourager le reboisement et la protection des arbres existants, pour un Liban plus vert.
BankMed s’engage de continuer à promouvoir les initiatives en matière de RSE en recherchant de nouveaux partenariats qui lui permettront d’étendre ses activités dans le domaine environnemental et de renforcer ses liens avec la communauté.

Jenny Saleh

Related

Fransabank. Répondre à toutes les attentes

Bankers Assurance s.a.l. Le secteur vie toujours porteur

Bank Audi. Une carte Visa co-brandée avec Mercedes-Benz

Laisser un commentaire


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.