Magazine Le Mensuel

Nº 2938 du vendredi 28 février 2014

Associations

35e anniversaire d’Acsauvel. Pour l’épanouissement des enfants atteints d’un handicap

L’Association civile pour la sauvegarde de l’enfant au Liban (Acsauvel) a été créée dans le but de venir en aide aux enfants ayant des besoins spécifiques et faciliter leur intégration à la société libanaise. Près de soixante-dix enfants atteints d’un handicap profitent ainsi des programmes éducatifs et sociaux offerts par Acsauvel.
 

L’objectif premier de l’association est de voir les enfants, ayant des besoins spécifiques, acceptés dans leurs propres familles et leur entourage. Ce sont en majorité des enfants qui présentent des retards mentaux faibles à moyens, mais également des enfants trisomiques ou autistes. Une éducation spéciale est offerte par l’association aux jeunes et aux moins jeunes jusqu’à l’âge de 15 ans. A partir de cet âge, les élèves d’Acsauvel sont formés dans des ateliers protégés, ce qui leur permet d’avoir un minimum d’insertion sociale et professionnelle. Les principales activités offertes sont, entre autres, la poterie, l’artisanat, la couture ou la cuisine. Des activités sportives et culturelles sont également au programme comme le théâtre ou la musique. Les ateliers protégés leur serviront plus tard à exercer des métiers professionnels. L’objectif de ces ateliers est d’assurer une suite à leur prise en charge, mais également un avenir qui leur permettra d’être autonomes. L’enseignement et la formation sont assurés par un personnel éducatif qualifié dont des éducateurs spécialisés, des psychologues, des travailleurs sociaux ou des orthophonistes. Acsauvel accueille des enfants sans aucune discrimination et compte, entre autres, sur la générosité des donateurs pour financer ses activités. A l’occasion de son 35e anniversaire, l’association a organisé un séminaire éducatif et social qui a réuni de nombreux experts. Les procédures pour réussir l’inclusion des personnes aux besoins spéciaux et la part de responsabilité des institutions, des éducateurs, des parents et des entreprises étaient au menu des discussions.

Nada Jureidini

Trois questions à Marie Fahd
La directrice pédagogique à Acsauvel répond aux questions de Magazine.

Parlez-nous des programmes d’Acsauvel.
Nous avons deux centres. L’un pour accueillir les petits et un autre pour les adultes. Le centre Acsauvel pour la rééducation et l’insertion sociale, accueille les enfants de 4 à 18 ans qui sont répartis, selon l’âge et les capacités d’acquisition, sur trois groupes. Un travail individualisé est effectué dans chaque groupe. Les objectifs du programme pédagogique suivi sont le 
développement intellectuel et psychomoteur, l’épanouissement psychologique et l’intégration sociale. Le centre d’aide par le travail accueille les adultes qui apprennent plusieurs activités comme la couture, la mosaïque, la poterie ou la vannerie. Nous y avons introduit également le sport, la musique et le théâtre dans un but thérapeutique.

Justement, quelle est l’importance du théâtre?
Le théâtre est une occasion qui permet aux enfants d’Acsauvel d’apprendre le jeu et de s’épanouir dans cette discipline à but thérapeutique. Une pièce de théâtre professionnelle, organisée 
annuellement, aide nos enfants à adopter des personnages de jeux bien connus, tels que Le petit prince, Pinocchio ou encore La belle et la bête. Ces spectacles sont présentés par les enfants d’Acsauvel. Au moins 4 500 élèves des écoles de tout le Liban viennent regarder et apprécier les performances de nos enfants. A leur tour, les parents sont fiers de voir leurs enfants réussir dans cet art et sont satisfaits de découvrir leurs potentiels. Une nouvelle pièce de théâtre intitulée 
La route de la soie sera organisée prochainement au mois de mars.

Quel est le rôle des parents dans l’insertion des enfants?
Le contact avec la famille est très important. Les parents doivent accepter leur enfant qui présente un retard intellectuel et nous aider à faciliter son intégration. Nos élèves retournent à leurs foyers après le centre pour maintenir les liens familiaux et garder le contact avec les proches. Nous 
organisons des réunions pour les parents afin de les aider à mieux accepter la différence de leur enfant et à surmonter leurs difficultés quotidiennes. n

Propos recueillis par NADA JUREIDINI

Pour des infos: acsauvel.com

Related

Autism Awareness Association. Soins aux enfants, soutien aux parents

admin@mews

Association

admin@mews

Heartbeat. La musique adoucit les cœurs

admin@mews

Laisser un commentaire