Magazine Le Mensuel

Nº 2941 du vendredi 21 mars 2014

Carnet Mondain

La grande bellezza. Des Oscars au Liban

Vendredi 14 mars, l’Institut culturel italien au Liban a organisé une séance de diffusion du film La grande bellezza de Paolo Sorrentino, «superbe film dépressif sur la putréfaction de la société romaine post décadente dans la droite lignée de Fellini», tel que vu par Ecran Large. Le Cinemacity des Souks de Beyrouth a accueilli les personnalités venues nombreuses partager un moment de joie et surtout de gloire. C’est que cette comédie dramatique a été consacrée Meilleur film étranger lors de la 86e cérémonie des Oscars. Deux heures vingt-deux minutes de pur régal, avec «une odyssée existentielle, opératique et grotesque peuplée de naines compatissantes, de saintes subclaquantes, d’artistes contemporaines à moitié siphonnées et de flamants roses», selon la critique du Nouvel Observateur. Avec La grande bellezza, Sorrentino «signe un hommage à la ville de Rome, temple fellinien par excellence. Sans retrouver la puissance expressive et poétique du maestro, il livre un film spectral porté par une mise en scène virtuose et un Toni Servillo aux petits oignons», note pour sa part Studio Ciné Live.
Et «si le projet de Sorrentino est construit intégralement sur une nostalgie qu’on imagine douloureuse, l’usage qu’il en fait est trop inégal pour donner au film une architecture séduisante», lit-on dans Libération.

Related

Roads for Life, BLC et la Croix-Rouge libanaise. Formation des secouristes au sauvetage

Réception. Le 86e anniversaire de l’armée chinoise

Dîner de gala. Anna Netrebko à l’honneur

Laisser un commentaire


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.