Magazine Le Mensuel

Nº 2945 du vendredi 18 avril 2014

POLITIQUE

Békaa. L’Etat reprend ses droits

Après Tripoli, c’est la sécurité dans la région de la Békaa qui est en marche. Dans le cadre du plan de sécurité adopté par le gouvernement et appliqué depuis déjà quelques jours, l’armée et les forces de sécurité ont réussi à arrêter deux dangereux malfaiteurs, Ahmad el-Atrache, surnommé «l’aigle de Ersal», soupçonné d’être impliqué dans plusieurs attentats à la voiture piégée, et Ali Khodr Jaafar, plus connu sous le nom de Ali Chaar, impliqué dans plusieurs affaires d’enlèvements de Libanais et de ressortissants du Golfe. Ce dernier a également participé à une attaque contre une patrouille de l’armée à Rayak en 2009, qui avait fait quatre morts et un blessé grave.
Ahmad el-Atrache est le frère de Sami el-Atrache, tué dans un échange de tirs au cours d’une perquisition effectuée par l’armée dans son domicile à Ersal, il y a deux semaines. Les services de renseignements de l’armée ont perquisitionné une maison utilisée par Ahmad el-Atrache dans le jurd, devant laquelle ils ont trouvé plusieurs voitures volées.
Dans le cadre de ses opérations dans la région, l’armée a effectué des recherches et des perquisitions à Baalbeck, notamment dans le quartier d’al-Charawina. Plusieurs arrestations de personnes contre lesquelles sont lancés des mandats d’arrêt, ou des personnes n’ayant pas de papiers en règle, ou encore des trafiquants de drogue ont eu lieu.  L’armée a arrêté aussi dans le jurd de Ersal douze Syriens entrés illégalement au Liban en possession d’un matériel militaire et de fausses cartes d’identité.

Related

Hannibal Kadhafi. Un rapt, trois affaires

admin@mews

Raï: «pour un nouveau gouvernement» Forcing pour des élections à temps

admin@mews

Les extrémistes gagnent du terrain. Le camp de Aïn el-Heloué glisse dans le giron de Daech

admin@mews

Laisser un commentaire