Magazine Le Mensuel

Nº 2947 du vendredi 2 mai 2014

EN RAFALE

En rafales

Commerce lucratif
Des activistes beyrouthins révèlent qu’une association islamiste a réussi à récolter quelque 70 millions de dollars, en œuvrant dans le domaine de l’aide humanitaire aux réfugiés syriens.
 

Les usuriers pullulent
Des sociologues mettent en garde contre le développement des opérations «d’usure» au Liban. Les bureaux des usuriers se multiplient attirant une clientèle pauvre qui n’a pas droit aux crédits bancaires.

 

Etat d’urgence sociale
Le ministre Sejaan Azzi appelle à la déclaration d’un état d’urgence sociale, parce que le taux de chômage dans le pays a dépassé les 46%. Il a révélé, par ailleurs, qu’un million 700 000 Libanais vivaient au-dessous du seuil de pauvreté.

 

Banderoles arrachées
La trêve entre l’organisation nassérienne et le Moustaqbal à Saïda ne tient plus. Les deux camps se remettent à échanger des accusations mutuelles après l’arrachage des banderoles d’appui à certains médias hissées par les nassériens.

 

Une télé en question
Une chaîne de télévision arabe, inaugurée depuis peu à Beyrouth, crée le doute dans une capitale arabe qui se pose des questions sur les véritables positions des dirigeants de cette chaîne quant à la crise syrienne et aux activités des Ikhwan.

 

Quorum et Constitution
Le Dr Hassan Rifaï, l’expert en droit constitutionnel, estime qu’il n’existe «aucune clause constitutionnelle fixant le quorum de la séance parlementaire aux 2/3. Le quorum s’élève incontestablement à la moitié des membres de l’Assemblée plus un. 65 députés peuvent ainsi se réunir en collège électoral et élire à l’unanimité un nouveau président».

Related

Blessés lâchés

admin@mews

Aoun en Arabie

admin@mews

Grogne à Wadi Khaled

admin@mews

Laisser un commentaire