Magazine Le Mensuel

Nº 2952 du vendredi 6 juin 2014

En Privé

En privé

Interrogé au sujet des rumeurs qui circulent sur sa volonté de convoquer les acteurs politiques à un dialogue national, le président de la Chambre, Nabih Berry, a répondu: «Je ne suis pas au courant et je ne lancerai pas une invitation au dialogue. Qu’ils se présentent aux séances prévues pour éviter de paralyser les institutions. Les institutions sont le meilleur espace de dialogue qui ne doit pas porter sur les intérêts étroits de chacune des parties, mais sur l’intérêt national».
Abordant la question du dialogue, une source parlementaire du courant du Moustaqbal, présidé par Saad Hariri, précise que la tendance − à valider par le mouvement du 14 mars − est à la négative. «Si nous ne pouvons pas légiférer à l’ombre de la vacance de la magistrature suprême, comment allons-nous organiser un dialogue en l’absence d’un président de la République? Une éventuelle invitation dans ce sens initiée par le président Berry n’a aucune chance de réussir».                                      

Related

En privé

admin@mews

En privé

admin@mews

En privé

admin@mews

Laisser un commentaire