Magazine Le Mensuel

Nº 2984 du vendredi 16 janvier 2015

Indices

Touristes. Hausse insignifiante des dépenses

Les dépenses des touristes au Liban se sont améliorées de 1% en 2014 sur un an par rapport à 2013. Cette légère progression est due partiellement à la hausse des dépenses de 8% enregistrée au 4e trimestre de 2014, celle-ci ayant compensé leur recul rapporté sur la période s’étendant de janvier à septembre 2014 et marquée par des incidents d’ordre sécuritaire et une instabilité politique. Selon le rapport publié par la société spécialisée Global Blue, les dépenses des ressortissants arabes ont continué d’accaparer la plus grande part du total de celles des touristes en 2014. La part des Saoudiens, qui a enregistré quand même une baisse de 2% sur un an, a représenté 14%. La deuxième place a été occupée par les Emiratis avec une part de 13% du total des dépenses, sachant que les recommandations de plusieurs pays du Conseil de coopération du Golfe (CCG) à leurs ressortissants de ne pas se rendre au pays du Cèdre ont largement affecté les dépenses des Emiratis, qui se sont creusées de 11%, enregistrant le recul le plus important parmi les ressortissants arabes. Quant à la part des Syriens, elle a régressé de 5%. Dans le même temps, Global a souligné que la part des dépenses effectuées par les touristes français a enregistré la plus importante hausse, soit +16%, suivie de celle des touristes américains +14%. Pour ce qui est de la récupération de la TVA, le nombre des transactions a reculé de 2% en 2014 sur un an. Ces opérations, relevant des Koweïtiens, des Egyptiens et des Américains, ont augmenté respectivement de 10%, 7% et 5%. En revanche, la part des transactions de récupération de la TVA par les touristes d’autres nationalités, particulièrement celles des Emiratis, a enregistré un recul, ces dernières ont chuté de 17%.
Dans le même prolongement se sont inscrites les parts des Jordaniens et des Nigérians, dont le nombre des opérations de récupération de la TVA s’est creusé respectivement de 9% et 8%. Ces transactions ont porté a priori sur des achats au Liban dans le secteur de la mode et de l’habillement (68%), suivi par celui de l’horlogerie et des bijoux (19%).

Related

Franchises. 5% du PIB

admin@mews

Eau potable. 308 millions $/an dépensés auprès de compagnies privées

admin@mews

Indices

admin@mews

Laisser un commentaire