Magazine Le Mensuel

Nº 2985 du vendredi 23 janvier 2015

Moyen-Orient

Moyen-Orient

Pétrole
Plus jamais à 100 $, selon al-Walid Ben Talal

L’homme d’affaires et milliardaire saoudien, al-Walid Ben Talal, a estimé que le prix du baril de pétrole n’atteindrait plus jamais le seuil de 100 dollars. «Si la production demeure à son niveau d’aujourd’hui et que la demande reste faible, il serait utile de croire que le prix du baril de pétrole accuserait davantage une baisse. Toutefois, si certains producteurs se retirent du marché, il y aurait une certaine reprise. Mais je suis sûr que son prix ne serait plus jamais 100 dollars», a insisté le prince saoudien dans une interview accordée à un journal américain. Il a, par ailleurs, rappelé qu’il y a un an, il avait déclaré que le prix de 100 dollars du baril de pétrole était «un prix artificiel». Il avait ajouté que la faible demande sur le pétrole, combinée à une surabondance de la production de l’or noir, avait maintenu une forte pression sur le secteur pétrolier au moment où les pays de l’Opep refusaient de réduire leur production. D’autre part, le prince al-Walid a déclaré que le gouvernement saoudien, tout comme d’autres producteurs de pétrole, avait été pris de court par la chute des prix, refusant de considérer qu’une réduction de la production saoudienne aurait été «une stratégie intelligente» pour la préservation de sa part de marché. «La décision de ne pas réduire la production de deux millions de barils a été une décision prudente et astucieuse parce que si le royaume avait baissé celle-ci d’un ou de deux millions de barils/jour, d’autres pays l’auraient remplacé. Ce qui signifierait pour l’Arabie saoudite une double répercussion négative: moins de production et moins de revenus. Alors mieux vaut subir une seule gifle que deux», a-t-il conclu.

Related

Moyen-Orient

admin@mews

Moyen-Orient

admin@mews

Moyen-Orient

admin@mews

Laisser un commentaire